20230107_0001

© Laurent DAVIN / TEMPS / CRFJ / CNRS Images. CC BY-SA

Référence

20230107_0001

Réplique expérimentale de perles en coquillages avec un colorant organique rouge natoufien

Réplique expérimentale de perles en coquillages avec un colorant organique rouge natoufien à base de racines de Rubiacées. Les chasseurs-cueilleurs de la culture natoufienne, qui s’est développée entre -13 000 et -9 650 ans au Proche-Orient, seraient les premiers à avoir utilisé des pigments rouges d’origine organique. Cette découverte fait suite à l’analyse de perles et des parures provenant de la grotte de Kebara, sur le Mont Carmel, en Israël, conservées au musée Rockefeller de Jérusalem. La microscopie à balayage électronique et la spectrométrie Raman ont permis de déterminer qu’elles n’avaient pas été colorées avec de l’ocre, colorant d’origine minéral utilisé depuis au moins 300 000 ans, mais un composé organique réalisé à partir de racine de plantes de la famille des Rubiacées, comme la garance. Pourquoi utiliser ce pigment, dont la confection est plus longue et plus complexe que celle de l’ocre ? Par un procédé chronophage de traitement des plantes pour un usage non alimentaire, les Natoufiens souhaitaient peut-être utiliser un rouge plus intense que celui des parures de leurs contemporains. Les Natoufiens étaient l’une des premières sociétés sédentaires au monde.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.