Retour au reportage Retour au reportage
20230094_0048

© Thibaut VERGOZ / IRAM / CNRS Images

Référence

20230094_0048

Maintenance du sub-réflecteur d'une antenne de l'observatoire astronomique NOEMA

Maintenance du sub-réflecteur d'une antenne de l'observatoire astronomique NOEMA. En été, chaque antenne est vérifiée et entretenue dans un hall par les mécaniciens et techniciens de l'IRAM, et par des prestataires externes. Perché à 2550 mètres d'altitude sur le Plateau de Bure, dans les Hautes-Alpes, l'observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array) est le plus puissant radiotélescope millimétrique de l'hémisphère nord. Géré par l'Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM) et issu d’une collaboration entre le CNRS, la Max-Planck-Gesellschaft (MPG, Allemagne) et l’Instituto Geográfico Nacional (IGN, Espagne), il est composé de 12 antennes paraboliques mobiles de 15 mètres de diamètre. Réparties sur une distance de 1,7 km, elles permettent d'obtenir la résolution spatiale d'une antenne de 1700 mètres de diamètre. Cette plateforme de recherche scientifique est mise à la disposition de la communauté astronomique mondiale afin d'étudier 24/24h et 365 jours par an la naissance des étoiles, la formation des planètes, les galaxies, ou les trous noirs. NOEMA fait partie du consortium Event Horizon Telescope (EHT) qui a publié en 2019 la première image d'un trou noir.

Référent(s) scientifique(s)

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.