Voir le reportage
20220047_0036
© Cyril FRESILLON / LAM / CNRS Photothèque

Test final d’une optique en salle propre, mesure interférométrique

Référence

20220047_0036

Année de production

2022

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Mesure interférométrique d’une optique en salle propre, visualisation des erreurs résiduelles de la surface optique par rapport à la forme désirée. A la fin du polissage, l’optique est testée dans des conditions environnementales contrôlées pour s'assurer que la courbure et la forme de la surface correspondent aux spécifications. Pour les optiques ultra-précises, l'écart entre les zone plus hautes (en rouge) et les zones en creux (bleu) ne dépasse pas quelques millionièmes de millimètre (nm). Cette optique est destinée à l’instrument coronographique du télescope spatial Nancy-Grace-Roman développé par la NASA. Il vise à faire l’image des exoplanètes géantes gazeuses (comme Jupiter) et potentiellement telluriques (composées de roches et de métal, comme la Terre) des systèmes planétaires proches du Système solaire. Ces exoplanètes étant moins lumineuses que leurs étoiles, le coronographe bloque la lumière produite par l’étoile pour détecter celle émise ou réfléchie par l’exoplanète. Cela nécessite des miroirs d’extrême qualité limitant les défauts de propagation de la lumière. Les optiques sont réalisées par le LAM, qui est reconnu pour sa maîtrise de la fabrication d’optiques d’extrême qualité, par un procédé de polissage sous contrainte. Elles subissent ensuite un traitement de surface réfléchissant pour en faire des miroirs.

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Le LAM produit les optiques pour le coronographe du télescope Nancy-Grace-Roman

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.