Voir le reportage
20190069_0066
© Cyril FRESILLON / Tiamat / CNRS Photothèque

Fabrication d'une cellule de batterie sodium-ion : refente des électrodes

Référence

20190069_0066

Année de production

2019

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Grattage de l'extrémité d'une électrode de batterie sodium-ion (Na-ion) pour y souder un clinquant de sortie de courant. L'électrode a préalablement été découpée afin d'en optimiser les dimensions, pour occuper au maximum le volume d'une cellule 18650. Ces batteries sont produites par Tiamat, une start-up du réseau RS2E. Si leur densité d’énergie est plus faible que celle des batteries lithium-ion, elles possèdent une forte puissance et leur charge est plus rapide. Elles pourraient les remplacer dans certaines applications. Aujourd'hui, elles alimentent des véhicules électriques légers (scooters ou trottinettes) et servent au stockage stationnaire. Le stockage des énergies renouvelables est envisagé.

Institut(s)

Délégation(s)

Issues du même reportage : Le Hub de l'énergie, à Amiens

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.