Voir le reportage
20180092_0033
© Hubert RAGUET / FEMTO-ST / FIRST-TF / CNRS Photothèque

Module physique d'une micro-horloge atomique "brasé" sur son interface de connexion

Référence

20180092_0033

Année de production

2018

Taille maximale

50.94 x 34 cm / 300 dpi

Légende

Module physique d'une micro-horloge atomique "brasé" sur son interface de connexion. Une micro-horloge atomique combine un module physique et une carte électronique comportant un oscillateur local asservi sur les atomes. Le module est hautement miniaturisé, il comprend une microcellule thermalisée contenant des atomes de césium, une diode laser thermalisée de type VCSEL pour exciter les atomes, une photodiode pour mesurer les variations de l'absorption optique, des éléments d'optique pour mettre en forme le faisceau laser et un solénoïde pour créer un champ magnétique uniforme sur l'axe optique. L'objectif de cette horloge atomique miniature est de consommer 150 microwatts à une température de -40 °C pour un volume de 10 centimètres cube et d'avoir une instabilité inférieure à 1 microseconde par jour. Ces micro-horloges constituent donc une rupture technologique potentielle, très attractive pour de nombreuses applications nécessitant un garde-temps de précision telles que les systèmes de navigation et de guidages autonomes, le transfert de données et les communications sécurisées.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.