Voir le reportage
20180077_0003
© Jean-Claude MOSCHETTI / LGC / CNRS Photothèque

Cellule haute pression pour des mesures de spectrophotométrie in situ

Référence

20180077_0003

Année de production

2018

Taille maximale

39.69 x 59.47 cm / 300 dpi

Légende

Cellule haute pression avec quatre fenêtres en saphir pour réaliser des mesures de spectrophotométrie in situ de la viscosité de milieux soumis à haute pression. L'injection de CO2 permet de modifier la viscosité de l'échantillon. Ces mesures reposent sur l'observation de la fluorescence d'un rotor moléculaire. Plus le rotor moléculaire fluoresce, moins il tourne rapidement et plus le milieu est visqueux. Ainsi, il est facilement possible de relier la fluorescence à la viscosité. Ces mesures s'inscrivent au sein d'un projet de l'ingénierie du solvant : adapter et optimiser les propriétés d'un solvant à une application voulue. De plus le solvant utilisé ici est un solvant vert, moins volatile, provenant de la biomasse, non toxique et non polluant. L'inconvénient de ces solvants est la difficulté de les séparer.

Institut(s)

Délégations(s)

Issues du même reportage : Ingénierie verte au LGC

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.