Voir le reportage
20170083_0049
© Cyril FRESILLON / CEMHTI / CNRS Photothèque

Remplissage d’un rotor pour la RMN en rotation à l’angle magique

Référence

20170083_0049

Année de production

2017

Taille maximale

41.53 x 27.64 cm / 300 dpi

Légende

Phase de remplissage d’un rotor en zircone (ou oxyde de zirconium) pour la RMN en rotation à l’angle magique (Magic angle spinning, MAS). Après avoir rempli le rotor d’un échantillon de la poudre à analyser, la chercheuse s’assure ici à l’aide de l’extrémité d’un foret d’avoir laissé un espace suffisant pour l’insertion du bouchon à ailettes. Le rotor doit être totalement rempli et la poudre tassée au maximum pour assurer une rotation homogène. Ces rotors sont maintenus en lévitation dans un stator contenant la bobine de mesure grâce à un flux d’air, et mis en rotation grâce à un deuxième flux d’air sur les ailettes du bouchon. Mal rempli, l'échantillon pourrait déséquilibrer le rotor et causer des dommages sur la bobine de mesure pendant la phase de rotation à grande vitesse de l’analyse RMN. La RMN (Résonance magnétique nucléaire) est une technique non destructive, extrêmement riche et puissante, qui permet de sonder la matière à l’échelle nanométrique et d’obtenir des informations structurales très localisées sur les matériaux étudiés. Elle consiste à observer, dans un champ magnétique intense, la réponse de certains atomes à une perturbation par une impulsion de champ magnétique radio fréquence. Elle s’applique à des échantillons liquides ou solides, dans des domaines aussi variés que la chimie organique, les polymères, les matériaux inorganiques ou hybrides et les échantillons biologiques. La rotation à l’angle magique permet d’améliorer la résolution et la sensibilité de la mesure dans le cas des échantillons solides.

Institut(s)

Issues du même reportage : Céramique au CEMHTI

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.