20170077_0001
© Emeline REBOUD / CNRS Photothèque

Nage des bactéries monoflagellées "Pseudomonas aeruginosa"

Référence

20170077_0001

Taille maximale

22.23 x 16.93 cm / 300 dpi

Légende

Nage des bactéries monoflagellées "Pseudomonas aeruginosa", observée en microscopie à fluorescence. L’analyse des trajectoires montre que la nage bactérienne est modifiée à proximité de surfaces et selon le type de surface : abiotique ou cellulaire. Les pathogènes bactériens responsables de maladies nosocomiales s’introduisent souvent dans le corps humain par le biais de dispositifs médicaux, comme les cathéters, les sondes ou les intubateurs. La nage bactérienne le long de ces dispositifs constitue un important facteur de pénétration des bactéries dans l’organisme. De la même façon, c'est aussi une première approche de la colonisation de surfaces tissulaires comme les muqueuses et l’endothélium vasculaire. L’étude des paramètres physiques de cette nage permet d’étudier les déplacements de bactéries sur de larges surfaces et leur manière d’établir des interactions avec l’environnement en vue d’une colonisation locale.

Institut(s)

Délégation(s)

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.