20100001_0111
© Jean-Louis MARTIN/CNRS Photothèque

Un prédateur de pontes, le goéland argenté "Larus argentatus", Arviat, Nunavut, Canada. A partir d'u

Référence

20100001_0111

Taille maximale

25.47 x 16.93 cm / 300 dpi

Légende

Un prédateur de pontes, le goéland argenté "Larus argentatus", Arviat, Nunavut, Canada. A partir d'une étude réalisée dans l'Arctique canadien, des chercheurs canadiens et français ont démontré que les risques de prédation des oeufs variaient en fonction de la latitude où étaient installés les nids. Des nids artificiels ont été disposés à différentes latitudes entre 53°N et 82°N. En chacun de ces sites les chercheurs ont mesuré le nombre d'oeufs n'ayant pas été consommés par les prédateurs (renards polaires, goélands, etc.). Ils ont ainsi pu montrer que le risque de prédation des pontes diminuait de plus de 60 % entre les sites du sud et ceux situés dans des milieux comparables 3 350 km plus au nord.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.