20080001_0703

© Françoise HENNION/CNRS Images

Référence

20080001_0703

"Lyallia kerguelensis", à droite, est une espèce endémique des îles Kerguelen. Des données moléculai

"Lyallia kerguelensis", à droite, est une espèce endémique des îles Kerguelen. Des données moléculaires récentes ont confirmé que sa plus proche parente, "Hectorella", se trouve en Nouvelle-Zélande. La séparation des deux espèces daterait du Miocène. Elles partageaient probablement un ou des ancêtres communs assez répandus en Antarctique. Cette observation illustre des mécanismes importants d'évolution de la flore australe vers la fin du Tertiaire, avec un rôle majeur de l'Antarctique comme corridor de dispersion des taxons entre le milieu et la fin du Miocène. Cette étude à été réalisée dans le cadre du programme Ecobio (Ecosystème, Biodiversité, Evolution) de l'Institut Polaire français.

Programme(s)

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.