Christophe Hargoues

Christophe HARGOUES

Paris, Montpellier

Ingénieur de formation reconverti dans la photographie, Christophe est indépendant depuis 12 ans. Il travaille très régulièrement dans le secteur social, médico-social mais également dans le domaine scientifique. Composition de l’image et humanisme peuvent décrire ses productions.

20230117_0028
Open media modal

Microréacteur plasma en fonctionnement. Ici, le microréacteur est branché à un générateur électrique pour générer un plasma. Les différents fluides circulent à travers le microréacteur pour permettre à la réaction chimique d'avoir lieu. Le plasma et les réactifs chimiques liquides s'écoulent de manière continue à l'intérieur du microréacteur. Les produits de la réaction chimique sont collectés à la sortie du microréacteur, dans une petite fiole, puis seront analysés. Le plasma, qui est un état…

Photo
20230117_0028
Microréacteur plasma en fonctionnement
20230117_0008
Open media modal

Masque de lithographie positive pour dessiner les électrodes métalliques d'un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques. Pour cela, le microréacteur est exposé aux ultraviolets avec un masque qui va dessiner la géométrie des électrodes. Une mince couche métallique est ensuite déposée par pulvérisation : elle suivra alors le dessin du masque. Cette étape de fabrication est…

Photo
20230117_0008
Masque de lithographie positive pour dessiner les électrodes métalliques d'un microréacteur plasma
20230117_0022
Open media modal

Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler les différents fluides et un courant électrique à travers le microréacteur, pour générer un plasma, il doit être équipé de différentes connexions microfluidique et électriques. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0022
Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma
20230117_0002
Open media modal

Discussion sur la géométrie optimale d'un microréacteur plasma. L'un des premiers enjeux dans la mise au point des microréacteurs est de trouver la géométrie qui sera la plus adaptée à la réaction chimique ciblée. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent des réacteurs miniatures et étudient…

Photo
20230117_0002
Discussion sur la géométrie optimale d'un microréacteur plasma
20230117_0018
Open media modal

Observation des électrodes d'un microréacteur plasma par profilométrie optique. Afin de vérifier la qualité d'un microréacteur avant de l'utiliser, ses électrodes sont vérifiées grâce à la profilométrie optique, une technique de mesure sans contact qui cartographie leur surface. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0018
Observation des électrodes d'un microréacteur plasma par profilométrie optique
20230117_0012
Open media modal

Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques, ici en utilisant la pulvérisation plasma à basse pression. Elle est réalisée dans une salle spécifique, dite salle blanche, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0012
Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma
20230117_0007
Open media modal

Scellage d'un microréacteur plasma par cuisson à haute température. Après avoir gravé les canaux du microréacteur, il faut l'assembler et le fermer. L'assemblage d'un microréacteur plasma se réalise en deux étapes : il passe d'abord à la presse, puis il est scellé par cuisson en le passant dans un four à haute température. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour…

Photo
20230117_0007
Scellage d'un microréacteur plasma par cuisson à haute température
20230117_0029
Open media modal

Analyse des produits chimiques synthétisés par un microréacteur plasma. Les produits des réactions chimiques collectés à la sortie des microréacteurs sont analysés. Ils sont identifiés et quantifiés, ici, grâce à la chromatographie en phase gazeuse. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent…

Photo
20230117_0029
Analyse des produits chimiques synthétisés par un microréacteur plasma
20230117_0009
Open media modal

Exposition d'un microréacteur plasma aux ultraviolets avec un masque pour en appliquer la géométrie. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques. Pour cela, le microréacteur est exposé aux ultraviolets avec un masque qui va dessiner la géométrie des électrodes. Une mince couche métallique est ensuite déposée par pulvérisation : elle suivra alors le dessin du masque. Cette étape de fabrication…

Photo
20230117_0009
Exposition d'un microréacteur plasma aux ultraviolets avec un masque pour en appliquer la géométrie
20230117_0023
Open media modal

Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler les différents fluides et un courant électrique à travers le microréacteur, pour générer un plasma, il doit être équipé de différentes connexions microfluidique et électriques. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0023
Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma
20230117_0003
Open media modal

Fabrication des canaux d'un microréacteur plasma par gravure laser. La gravure laser sert à creuser les canaux du microréacteur, à travers lesquels les fluides circulent et la réaction chimique se fait. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent des réacteurs miniatures et étudient les…

Photo
20230117_0003
Fabrication des canaux d'un microréacteur plasma par gravure laser
20230117_0025
Open media modal

Microréacteur plasma en fonctionnement. Ici, le microréacteur est branché à un générateur électrique pour générer un plasma. Les différents fluides circulent à travers le microréacteur pour permettre à la réaction chimique d'avoir lieu. Le plasma et les réactifs chimiques liquides s'écoulent de manière continue à l'intérieur du microréacteur. Les produits de la réaction chimique sont collectés à la sortie du microréacteur, dans une petite fiole, puis seront analysés. Le plasma, qui est un état…

Photo
20230117_0025
Microréacteur plasma en fonctionnement
20230117_0013
Open media modal

Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques, ici en utilisant la pulvérisation plasma à basse pression. Elle est réalisée dans une salle spécifique, dite salle blanche, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0013
Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma
20230117_0019
Open media modal

Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler les différents fluides et un courant électrique à travers le microréacteur, pour générer un plasma, il doit être équipé de différentes connexions microfluidique et électriques. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0019
Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma
20230117_0030
Open media modal

Analyse des produits chimiques synthétisés par un microréacteur plasma. Les produits des réactions chimiques collectés à la sortie des microréacteurs sont analysés. Ils sont identifiés et quantifiés, ici, grâce à la chromatographie en phase gazeuse. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent…

Photo
20230117_0030
Analyse des produits chimiques synthétisés par un microréacteur plasma
20230117_0010
Open media modal

Exposition d'un microréacteur plasma aux ultraviolets avec un masque pour en appliquer la géométrie. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques. Pour cela, le microréacteur est exposé aux ultraviolets avec un masque qui va dessiner la géométrie des électrodes. Une mince couche métallique est ensuite déposée par pulvérisation : elle suivra alors le dessin du masque. Cette étape de fabrication…

Photo
20230117_0010
Exposition d'un microréacteur plasma aux ultraviolets avec un masque pour en appliquer la géométrie
20230117_0024
Open media modal

Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler les différents fluides et un courant électrique à travers le microréacteur, pour générer un plasma, il doit être équipé de différentes connexions microfluidique et électriques. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0024
Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma
20230117_0004
Open media modal

Assemblage d'un microréacteur plasma. Après avoir gravé les canaux du microréacteur, il faut l'assembler et le fermer. L'assemblage d'un microréacteur plasma se réalise en deux étapes : il passe d'abord à la presse (à gauche) puis est scellé par cuisson à haute température dans un four (à droite). Cet assemblage est réalisé dans une salle spécifique, appelée salle grise, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à…

Photo
20230117_0004
Assemblage d'un microréacteur plasma
20230117_0026
Open media modal

Microréacteur plasma en fonctionnement. Ici, le microréacteur est branché à un générateur électrique pour générer un plasma. Les différents fluides circulent à travers le microréacteur pour permettre à la réaction chimique d'avoir lieu. Le plasma et les réactifs chimiques liquides s'écoulent de manière continue à l'intérieur du microréacteur. Les produits de la réaction chimique sont collectés à la sortie du microréacteur, dans une petite fiole, puis seront analysés. Le plasma, qui est un état…

Photo
20230117_0026
Microréacteur plasma en fonctionnement
20230117_0014
Open media modal

Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques, ici en utilisant la pulvérisation plasma à basse pression. Elle est réalisée dans une salle spécifique, dite salle blanche, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0014
Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma
20230117_0016
Open media modal

Observation des canaux d'un microréacteur plasma par microscopie optique. Afin de vérifier la qualité d'un microréacteur avant de l'utiliser, ses canaux sont vérifiés grâce à la microscopie optique. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent des réacteurs miniatures et étudient les…

Photo
20230117_0016
Observation des canaux d'un microréacteur plasma par microscopie optique
20230117_0031
Open media modal

Microréacteur plasma. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent des réacteurs miniatures et étudient les écoulements des fluides qui les traversent (plasma, liquide) : c'est la microfluidique. ------------------- Ces recherches ont été financées en tout ou partie par l'Agence Nationale de…

Photo
20230117_0031
Microréacteur plasma
20230117_0005
Open media modal

Assemblage d'un microréacteur plasma. Après avoir gravé les canaux du microréacteur, il faut l'assembler et le fermer. L'assemblage d'un microréacteur plasma se réalise en deux étapes : il passe d'abord à la presse (à gauche) puis est scellé par cuisson à haute température dans un four. Cet assemblage est réalisé dans une salle spécifique, appelée salle grise, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés…

Photo
20230117_0005
Assemblage d'un microréacteur plasma
20230117_0027
Open media modal

Microréacteur plasma en fonctionnement. Ici, le microréacteur est branché à un générateur électrique pour générer un plasma. Les différents fluides circulent à travers le microréacteur pour permettre à la réaction chimique d'avoir lieu. Le plasma et les réactifs chimiques liquides s'écoulent de manière continue à l'intérieur du microréacteur. Les produits de la réaction chimique sont collectés à la sortie du microréacteur, dans une petite fiole, puis seront analysés. Le plasma, qui est un état…

Photo
20230117_0027
Microréacteur plasma en fonctionnement
20230117_0015
Open media modal

Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques, ici en utilisant la pulvérisation plasma à basse pression. Elle est réalisée dans une salle spécifique, dite salle blanche, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0015
Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma
20230117_0021
Open media modal

Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler les différents fluides et un courant électrique à travers le microréacteur, pour générer un plasma, il doit être équipé de différentes connexions microfluidique et électriques. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0021
Pose des connexions microfluidiques et électriques sur un microréacteur plasma
20230117_0001
Open media modal

Microréacteur plasma. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques imaginent, développent et testent des réacteurs miniatures et étudient les écoulements des fluides qui les traversent (plasma, liquide) : c'est la microfluidique. ------------------- Ces recherches ont été financées en tout ou partie par l'Agence Nationale de…

Photo
20230117_0001
Microréacteur plasma
20230117_0017
Open media modal

Observation des électrodes d'un microréacteur plasma par profilométrie optique. Afin de vérifier la qualité d'un microréacteur avant de l'utiliser, ses électrodes sont vérifiées grâce à la profilométrie optique, une technique de mesure sans contact qui cartographie leur surface. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques industriels plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l’environnement. Pour maîtriser cette approche, les scientifiques…

Photo
20230117_0017
Observation des électrodes d'un microréacteur plasma par profilométrie optique
20230117_0011
Open media modal

Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma. Afin de faire circuler un courant électrique à travers le microréacteur et ainsi générer un plasma, il faut y déposer des électrodes métalliques, ici en utilisant la pulvérisation plasma à basse pression. Elle est réalisée dans une salle spécifique, dite salle blanche, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0011
Dépôt mince d'électrodes métalliques, ou "sputtering", sur un microréacteur plasma
20230117_0006
Open media modal

Pressage d'un microréacteur plasma. Après avoir gravé les canaux du microréacteur, il faut l'assembler et le fermer. L'assemblage d'un microréacteur plasma se réalise en deux étapes : il passe d'abord à la presse puis est scellé par cuisson à haute température dans un four. Cet assemblage est réalisé dans une salle spécifique, appelée salle grise, dans laquelle n'entrent ni poussières, ni polluants. Le plasma, qui est un état énergétique de la matière, ouvre la voie à des procédés chimiques…

Photo
20230117_0006
Pressage d'un microréacteur plasma
20230081_0027
Open media modal

Positionnement d'un disque de 8 mm de matériau aux propriétés dynamiques, appelé vitrimère, au sein d'un rhéomètre. Le comportement dynamique de ce matériau est spécifiquement évalué par rhéologie, qui est l'étude de la résistance à la déformation et aux contraintes. Au cours d'un test de relaxation de contrainte, une déformation est appliquée sur le matériau. Les échanges chimiques en son sein permettent sa relaxation et donc le relâchement de la force nécessaire au maintien de la déformation…

Photo
20230081_0027
Positionnement d'un disque de vitrimère au sein d'un rhéomètre
20230081_0018
Open media modal

Positionnement d'un échantillon de vitrimère, matériau aux propriétés dynamiques, sur une nacelle de mesure pour une analyse ThermoGravimétrique (ATG). Cette analyse mesure l'évolution de la masse d'un échantillon en fonction de sa température pour déterminer la stabilité thermique du matériau. La température critique de dégradation est considérée comme la température à partir de laquelle l'échantillon a perdu 2% de sa masse initiale. Les réseaux covalents adaptables, ou vitrimères, sont une…

Photo
20230081_0018
Positionnement du vitrimère sur une nacelle de mesure pour une analyse ThermoGravimétrique (ATG)
20230081_0009
Open media modal

Évaluation visuelle du vitrimère, un matériau aux propriétés dynamiques obtenu après réticulation. Une fois la synthèse de monomères fluorés multifonctionnels effectuée, une réaction de polymérisation permet la formation d’un réseau réticulé, constituant les vitrimères. Les réseaux covalents adaptables, ou vitrimères, sont une nouvelle classe de matériaux polymères. Ils combinent une forte résistance mécanique, un caractère insoluble et la capacité d'être remis en forme après une rupture. Ces…

Photo
20230081_0009
Évaluation visuelle du vitrimère, un matériau aux propriétés dynamiques obtenu après réticulation
20230081_0032
Open media modal

Découpage à l'aide d'un emporte-pièce et d'une presse d'un morceau de vitrimère, matériau aux propriétés dynamiques, qui servira à un test de traction. Ce test est effectué sur les matériaux initiaux et ceux ayant subi des cycles de déformation et de remise en forme dans le but de démontrer la recyclabilité des vitrimères fluorés synthétisés. Le test de traction consiste en l’étirement d’une éprouvette (morceau du matériau découpé de manière normalisée) à une vitesse spécifique. Les propriétés…

Photo
20230081_0032
Découpage d'un morceau de vitrimère, matériau aux propriétés dynamiques, pour un test de traction
20230081_0023
Open media modal

Positionnement d'une capsule DSC contenant un réseau covalent adaptable, ou vitrimère, dans le passeur d'échantillons d'une machine d'analyse par calorimétrie différentielle à balayage (DSC). Pour déterminer la capacité calorifique du matériau, les scientifiques comparent la quantité de chaleur nécessaire à l'échauffement d'une capsule DSC contenant le matériau, et d'une capsule DSC témoin. L’évaluation de cette valeur permet de déterminer la température de transition vitreuse (Tg) entre l'état…

Photo
20230081_0023
Positionnement d'une capsule contenant du vitrimère pour une analyse calorimétrique
20230081_0014
Open media modal

Évaluation visuelle du caractère insoluble d'un matériau aux propriétés dynamiques (réseau covalent adaptable) fluorés. Pour mesurer un taux d'insoluble, un morceau de matériau est pesé avant et après une immersion de 24h dans un solvant. Les parties du matériau n’étant pas liées de façon covalente (liaison chimique forte) au réseau se dissolvent au sein du solvant, modifiant ainsi la masse de l'échantillon. Le solvant utilisé ainsi que le chauffage à une température particulière peuvent être…

Photo
20230081_0014
Évaluation visuelle du caractère insoluble d'un matériau dynamique fluorés, ou vitrimère
20230081_0005
Open media modal

Positionnement de tubes contenant des monomères fluorés synthétisés, pour leur analyse par résonance magnétique nucléaire (RMN). En utilisant les propriétés magnétiques propres à chaque atome, l’analyse RMN permet d’obtenir les déplacements chimiques des atomes d’hydrogène, de carbone et de fluor composant la molécule. L’analyse de ces déplacements chimiques permet d'identifier la structure des monomères fluorés qui ont été précédemment synthétisés. Ces derniers servent à la confection de…

Photo
20230081_0005
Positionnement de tubes de monomères pour une analyse par résonance magnétique nucléaire (RMN)
20230081_0028
Open media modal

Positionnement d'un disque de 8 mm de matériau aux propriétés dynamiques, appelé vitrimère, au sein d'un rhéomètre. Le comportement dynamique de ce matériau est spécifiquement évalué par rhéologie, qui est l'étude de la résistance à la déformation et aux contraintes. Au cours d'un test de relaxation de contrainte, une déformation est appliquée sur le matériau. Les échanges chimiques en son sein permettent sa relaxation et donc le relâchement de la force nécessaire au maintien de la déformation…

Photo
20230081_0028
Positionnement d'un disque de vitrimère au sein d'un rhéomètre
20230081_0019
Open media modal

Positionnement d'un échantillon de vitrimère, matériau aux propriétés dynamiques, sur une nacelle de mesure pour une analyse ThermoGravimétrique (ATG). Cette analyse mesure l'évolution de la masse d'un échantillon en fonction de sa température pour déterminer la stabilité thermique du matériau. La température critique de dégradation est considérée comme la température à partir de laquelle l'échantillon a perdu 2% de sa masse initiale. Les réseaux covalents adaptables, ou vitrimères, sont une…

Photo
20230081_0019
Positionnement du vitrimère sur une nacelle de mesure pour une analyse ThermoGravimétrique (ATG)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.