Voir le reportage
20180076_0054
© Christophe HARGOUES / LMGC / CNRS Photothèque

Vaisseau synthétique sorti de son éprouvette pour subir un test au perçage

Référence

20180076_0054

Année de production

2018

Taille maximale

30 x 45 cm / 300 dpi

Légende

Sélection d’un vaisseau synthétique en vue de tester son comportement au perçage. Après sa préparation, découpe et mise à plat, le vaisseau synthétique est percé avec une aiguille. Différents lots de vaisseaux biologiques de compositions différentes sont ainsi soumis à des tests de perçage. Le programme de prématuration VENUS a pour objectif de réaliser des vaisseaux synthétiques de petit calibre pour l'apprentissage de la microchirurgie vasculaire, nerveuse et lymphatique, à partir de substituts synthétiques biomimétiques plutôt que de modèles animaux. Trois équipes de recherches françaises (LTBI - Lyon, ICube-Strasbourg et LMGC-Montpellier) ont travaillé de concert pour fabriquer des vaisseaux composites, les tester fonctionnellement et mécaniquement, afin de leur conférer des propriétés au plus proche des tissus biologiques. Photothèque UMR5508 LMGC

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Le Laboratoire de Mécanique et Génie Civil (LMGC) à Montpellier

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.