Actualité scientifique

Le blob, dans l’espace et dans les classes

Créature parmi les plus fascinantes qui soit, intelligente mais dépourvue de cerveau, constituée d’une unique cellule mais capable de s’étendre sur plusieurs mètres carrés, le blob étonne. Revenu de son voyage dans l’espace avec Thomas Pesquet, il a envahi les classes.

Développement du myxomycète, “Physarum polycephalum“, communément appelé blob
Développement du myxomycète, “Physarum polycephalum“, communément appelé blob

© Audrey Dussutour / CRCA / CNRS Images

Voir le média

Le blob, après avoir rejoint Thomas Pesquet dans l’espace (mission Alpha de l’ESA), a débarqué dans nos salles de classe.

Le blob est un être éminemment curieux, tout droit sorti d’un film de science-fiction. Animal, plante, champignon ? Rien de tout ça. Le blob est à part, constitué d’une seule et unique cellule géante, capable d’apprentissage mais dépourvu de cerveau. Cet étrange organisme unicellulaire vieux d’un milliard d’années défie notre conception de la biologie et de l’intelligence du vivant. C’est aussi un enseignant à sa manière, puisqu’il peut transmettre ce qu’il a appris à un congénère… en fusionnant avec lui. Autant dire qu’on ne mentait pas en parlant de science-fiction, puisqu’on l’imagine plus volontiers dans l’espace, attendant que des astronautes infortunés le ramènent sur Terre dans leurs valises.

Mais c’est l’inverse qui s’est produit, puisque quatre blobs ont décollé en août 2021 à bord d’un cargo de ravitaillement Cygnus NG16 pour rejoindre Thomas Pesquet après deux jours en orbite autour de la Terre. À bord de la station spatiale internationale, le spationaute français a procédé à diverses expériences sur ces êtres étranges. L’objectif est, en les filmant et en les plaçant dans des conditions diverses (notamment en les nourrissant ou non), d’étudier si leurs comportements et leurs stratégies évoluent en situation de microgravité.

Ce n’est pas tout : ces expériences ont également été réalisées sur Terre par les élèves d’environ deux mille classes françaises qui avaient reçu chacune un blob à adopter et choyer, avec l’aide du CNES et du CNRS. Ces jeunes privilégiés ont mis en place deux protocoles expérimentaux. Le premier a testé les capacités d’exploration du blob, placé sur du papier filtre dans une boîte de pétri, sans nourriture : les élèves ont pu photographier régulièrement le blob pour en mesurer la structure et le déplacement. Avec quatre flocons d’avoine – que le blob « adore » – déposés à équidistance, le second protocole a permis d’apprécier les mêmes paramètres quand le blob choisit une stratégie pour se nourrir efficacement.

À l’occasion de la tentative de « record mondial du blob le plus long » par le lycée Blaise-Pascal de Châteauroux ce 3 juin 2022, nous vous proposons de vous plonger dans les mystères du blob, à travers une sélection de reportages photo et vidéo qui explorent ses multiples facettes. Mais ce n’est que le début : nous sommes encore loin d’avoir percé tous les secrets de cette créature unique en son genre…

Article CNRS Le Journal

20100001_0614
Open media modal

Développement du myxomycète "Physarum polycephalum", communément appelé blob, face à des nourritures caractérisées par des ratios protéine/sucre différents. Le blob est un organisme unicellulaire, il se développe en milieu humide et se nourrit de bactéries et de champignons qu’il digère grâce à des substances chimiques. Ici, au cours de l'expérience, il dirige son mouvement vers la source la plus riche en protéines (nourriture la plus opaque sur la photo). Parmi ses nombreuses caractéristiques,…

Photo
20100001_0614
Développement du myxomycète "Physarum polycephalum" sur des ratios protéine/sucre différents
20220072_0028
Open media modal

Annonce par l'huissier du record du plus long blob du monde au lycée Blaise Pascal de Châteauroux, le 3 juin 2022. Ici, il est entouré de l'équipe enseignante et d'Audrey Dussutour, spécialiste du blob au CNRS. Pendant toute une journée, des centaines d'élèves et Audrey Dussutour se sont réunis pour battre les records de la plus longue cellule et du plus long unicellulaire. Ensemble, ils ont assemblé environ 1000 carrées de blobs découpés puis les ont disposés suivant une spirale carrée. En…

Photo
20220072_0028
Annonce du record du plus long blob du monde au lycée Blaise Pascal de Châteauroux, le 3 juin 2022
20170048_0151
Open media modal

Manipulation du myxomycète, "Physarum polycephalum", communément appelé blob, coupé en deux. Parmi les nombreuses caractéristiques de cet organisme unicellulaire, le blob cicatrise en moins de deux minutes et peut réorganiser tout son système veineux en trois heures. Il peut également être cloné s’il est découpé en morceaux d’un millimètre minimum. Sensible à la lumière, il se développe en milieu humide et se nourrit de bactéries et de champignons. Il peut doubler de taille chaque jour. Bien…

Photo
20170048_0151
Manipulation du myxomycète, "Physarum polycephalum", coupé en deux
Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Ni animal, ni plante, ni champignon, le « blob » (Physarum polycephalum) est un curieux être rampant composé d'une unique cellule géante. Bien que dépourvu de cerveau, il est capable d'apprendre de ses expériences. Et plus surprenant encore, il peut transmettre ses apprentissages à un congénère en fusionnant avec lui. C'est ce que nous explique Audrey Dussutour, biologiste au Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA – CNRS ; Université Toulouse III – Paul Sabatier).

Vidéo
7012
Blob, la cellule qui apprend (Le)
Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Dans ce tutoriel, Audrey Dussutour revient sur toutes les étapes de la réalisation d'un élevage de blob, de la récolte dans la nature à son endormissement, en passant par les étapes de croissance. NB : Ce tuto est surtout à destination des personnes souhaitant élever un blob à la maison en dehors du cadre de la recherche scientifique. Les participants à l'expérience de science participative "Derrière le blob, la recherche" doivent suivre le protocole qui leur a été envoyé.

Vidéo
7454
Blob, le tutoriel
20220072_0021
Open media modal

Blobs disposés en spirale carrée pour former un blob record, le 3 juin 2022 sur le sol du lycée Blaise Pascal de Châteauroux. Pendant toute une journée, des centaines d'élèves, et Audrey Dussutour, spécialiste du blob au CNRS, se sont réunis pour battre les records de la plus longue cellule et du plus long unicellulaire. Ils sont venus de la France entière avec leur blob préparé en classe ou à la maison. Ici, à l'abri de la lumière, leurs blobs sont découpés pour être réunis au sol suivant une…

Photo
20220072_0021
Blobs disposés en spirale carrée pour former un blob record au lycée Blaise Pascal de Châteauroux, le 3 juin 2022
20220072_0006
Open media modal

Audrey Dussutour, spécialiste du blob au CNRS, dispose un blob sur le sol du lycée Blaise Pascal de Châteauroux, lors du record mondial du blob le plus long, le 3 juin 2022. Avec des centaines d'élèves venus de toute la France, ils se sont réunis toute une journée pour former un blob record. Les centaines de blobs apportés ont été préparés en classe ou à la maison. Ici, ils sont découpés en carrés pour être réunis au sol suivant une spirale carrée. Chaque carré est séparé de quelques…

Photo
20220072_0006
Audrey Dussutour dispose un blob sur le sol lors du record mondial du blob le plus long, le 3 juin 2022

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.