© CNRS - 2007

Malagan

La tradition en héritage

Numéro de notice

1875

Durée

00:17:00

Année de production

2007

Versions

Support Original

Couleur
Sonore

Résumé

A la mémoire de Joël Petsia, chef du clan Kuk des îles Tatau (Nouvelle Irlande) et gardien de la tradition ancestrale, décédé en avril 2002, une cérémonie funéraire malagan a été organisée. Compte tenu de l'importance du défunt, les différentes étapes rituelles du cycle malagan se sont succédées à partir de mai 2003 pour atteindre leur apogée en septembre 2006.
Cette cérémonie dure deux jours. La première journée est marquée par les préparatifs : les lieux sont nettoyés par les grands masques, de nombreux porcs sont sacrifiés, les dix-sept sculptures des mâts et masques sont préparées et mises en place sur la maison malagan, les droits sur les motifs des sculptures donnent lieu à une cérémonie de transmission. Lors de la deuxième journée, les échanges de la veille sont concrétisés et de nouveaux sont engagés. Les porcs sont également échangés, puis des danses très anciennes (singsing) qui incarnent la tradition sont exécutées et d'autres sont créées pour la circonstance. A la fin de la fête, les porcs servent à payer les anciennes dettes et à contracter de nouveaux engagements.
Au soir de ce jour, tout a été réglé, le mort est "terminé".

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.