Voir le reportage
20210049_0018
© Cyril FRESILLON / ICARE / CNRS Photothèque

Test du propulseur à effet Hall miniature ISCT100 dans une chambre à vide, à ICARE

Référence

20210049_0018

Année de production

2021

Taille maximale

17.27 x 11.5 cm / 300 dpi

Légende

Test du propulseur à effet Hall miniature ISCT100, dans une chambre à vide. La couleur bleu clair est caractéristique du gaz propulsif utilisé, le xénon. Ce type de propulseur électrique à plasma équipe les satellites. Il utilise la combinaison d’un champ magnétique et d’un champ électrique pour ioniser le gaz propulsif et accélérer les ions à très grande vitesse (typiquement 20 km/s). La poussée servant à la propulsion est créée par l’éjection des ions sous forme d’un faisceau. L’ISCT100 est la version de laboratoire du propulseur ExoMG™ - micro de la startup Exotrail. Il opère nominalement à 100 Watts de puissance électrique. Il génère une poussée de l'ordre de 5 mN (milli-Newton), ce qui correspond à une masse équivalente de 0,5 gramme sur Terre. Ce propulseur est développé dans le laboratoire commun ORACLE, en partenariat avec le laboratoire ICARE. Les propulseurs électriques constituent une alternative aux propulseurs chimiques dans certaines applications. Moins gourmant en carburant, ils permettent de réduire la masse et le volume des satellites en jouant sur la contenance des réservoirs, donc de faciliter leur lancement.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : La propulsion spatiale au laboratoire ICARE

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.