Voir le reportage
20190043_0073
© Cyril FRÉSILLON / IEES / CNRS Photothèque

Ouverture d’une boîte d’élevage en laboratoire contenant des termites "Macrotermes natalensis"

Référence

20190043_0073

Année de production

2019

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Colonie de termites "Macrotermes natalensis" développée en laboratoire et ouverte pour en prélever la meule à champignon. Chez cette espèce, le traitement de la matière organique végétale, qui sert de nourriture, implique deux passages intestinaux et une décomposition externe dans une meule, un jardin fongique où est cultivé un champignon du genre "Termitomyces". Cela permet de dégrader les composants de la biomasse végétale afin d’en faciliter la digestion. Grâce à cette meule, l'équipe scientifique étudie la flore microbienne et son rôle dans le développement du couple royal (individus) et de la colonie (socialité). Le projet financé par Human Frontier Science Program (HFSP- RGP0060/2018) et attribué à l’équipe de Mireille Vasseur-Cognet, étudie les mécanismes moléculaires du vieillissement chez la reine de cette espèce, qui est extrêmement fertile et vit près de quarante ans. Elle est comparée au roi, dont l’âge est similaire, aux ouvrières femelles infertiles et aux reines d’autres espèces dont la vie est courte. L’hypothèse testée est que la composition moléculaire de la nourriture du couple royal pourrait être un facteur d’influence sur leur longévité. Cette étude pourrait ouvrir de nouvelles voies à la recherche médicale sur le vieillissement chez l’être humain en réponse à l’alimentation.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Comment les reines et les rois termites restent-ils en bonne santé pendant des décennies ?

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.