Voir le reportage
20170139_0072
© Hubert RAGUET / RDP / ENS de Lyon / INRA / UCBL / CNRS Photothèque

Détail de la pointe d'un micro-indenteur en train d'appuyer sur une graine

Référence

20170139_0072

Année de production

2017

Taille maximale

50.94 x 33.96 cm / 300 dpi

Légende

Détail de la pointe d'un micro-indenteur (100 µm de diamètre) en train d'appuyer sur une graine (mesurant environ 400 µm de long sur 200 µm de large) afin de mesurer la pression hydrostatique. La goutte d'eau permet d'éviter que l'échantillon ne se déshydrate. La pression hydrostatique désigne la pression exercée par les fluides contenus dans les cellules ; c’est le moteur de la croissance chez les végétaux. Un transducteur vient appuyer sur la graine et le voltage traduit le degré de rigidité du tissu. La graine est une structure complexe composée de l'embryon de la plante, puis d'un tissu nutritif (albumen), le tout entouré du tégument, composé de couches de cellules d’origine maternelle. Les chercheurs étudient comment ces couches communiquent entre elles pour coordonner leur développement et comment la croissance d'un compartiment influence celle d'un autre. Les mesures en microindentation indiquent que la pression est très élevée en début de croissance et qu'elle diminue ensuite. Les ont pu confirmé l'existence d'une régulation de la pression dans le compartiment interne mais aussi que le manteau de la graine freine la croissance quand elle est mise sous tension par l’expansion des compartiments internes. Ces éléments permettront de mieux maitriser les facteurs génétiques qui contrôlent la taille des graines.

Institut(s)

Délégations(s)

Issues du même reportage : RDP - Reproduction et développement des plantes

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.