19000001_0410
© Fonds historique / CNRS Photothèque

Essais de masque à oxygène de René Legendre et Maurice Nicloux le 19 janvier 1923

Référence

19000001_0410

Année de production

1923

Taille maximale

67.18 x 50.8 cm / 300 dpi

Légende

Essais de masque à oxygène de René Legendre et Maurice Nicloux du laboratoire d’hygiène, le 19 janvier 1923. Favorisé par le développement de l’industrie, le nombre de morts par asphyxie est en constante augmentation. Dans ce contexte, l’Office des inventions milite pour que partout où l’on peut prévoir des accidents et dans tous les postes de secours, on puisse disposer d’un appareil de respiration artificielle, de masques à inhalation et de réserves d’oxygène. "C'est le seul moyen de diminuer – et de beaucoup – le nombre des morts par asphyxie", lit-on dans la revue Recherches et inventions. Le Masque métallique de René Legendre et Maurice Nicloux est conçu dans cette dynamique. Il se maintient en place sur la victime grâce à une bride élastique, passée derrière la tête, et son étanchéité est assurée par un bourrelet en caoutchouc. Masque à vocation thérapeutique, il peut aussi permettre d’évoluer dans des atmosphères toxiques, en particulier lors¬qu’il est associé à des tuyaux étanches et flexibles mis au point par l’ONRSII. Le Masque Legendre-Nicloux est ainsi invoqué pour "sauver la vie". Office national des recherches scientifiques et industrielles et des inventions. Extrait du livre "Inventions 1915-1939" de Luce Lebart.

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.