Vignette laboratoire TRACES

Travaux et Recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES)

TOULOUSE CEDEX 9

TRACES est un laboratoire de recherche en archéologie. Techniques et technologies, productions matérielles, histoire du peuplement, formes de l’habitat, systèmes économiques, expressions symboliques et funéraires, exploitation des ressources, comportements alimentaires, etc. sont ainsi interrogés depuis la Préhistoire jusqu’à la fin de l’époque médiévale, notamment en Eurasie et en Afrique.

20230112_0035
Open media modal

Recensement des sections de carottes sédimentaires prélevées dans le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Il est impossible de prélever une carotte de plus de 10 mètres. Les scientifiques répètent donc l’opération jusqu’à atteindre le niveau souhaité. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des…

Photo
20230112_0035
Recensement des sections de carottes sédimentaires prélevées dans le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0022
Open media modal

Transport héliporté par l’armée française des équipements pour réaliser des carottages sédimentaires et des profils sismiques sur le lac Abhé, dans ce territoire isolé et extrêmement difficile d’accès dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous…

Photo
20230112_0022
Transport héliporté d'équipement pour sonder le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0039
Open media modal

Récupération d’une plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Scientifiques et militaires harnachent la plateforme, en partie démontée, avant son extraction des eaux par un hélicoptère de l’armée française. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui…

Photo
20230112_0039
Harnachement d'une plateforme de carottage avant sa récupération, lac Abhé, Djibouti
20230112_0040
Open media modal

Récupération d’une plateforme de carottage à la fin d’une mission sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. La plateforme, en partie démontée, est extraite des eaux par un hélicoptère de l’armée française. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les…

Photo
20230112_0040
Récupération d’une plateforme de carottage sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0041
Open media modal

Caravane de dromadaires ralliant l’Éthiopie à Djibouti, en passant par le secteur du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar. Ces marchands afars transportent à dos de dromadaires du café et du tabac. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les précipitations passées en…

Photo
20230112_0041
Caravane de dromadaires ralliant l’Éthiopie à Djibouti, dépression de l’Afar
20230112_0036
Open media modal

Carottes prélevées dans le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Extraites par tronçons de 3 mètres couvrant 16 mètres de long, ce sont les plus longues carottes sédimentaires jamais extraites d’un lac encore en eau dans la Corne de l’Afrique. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui…

Photo
20230112_0036
Carottes prélevées dans le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0025
Open media modal

Acheminement d’une plateforme de carottage sur les eaux du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Cette barge de 4 mètres sur 4, équipée d’un portique et d’un carottier, sera fixée au fond du lac à 10 km du rivage. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les…

Photo
20230112_0025
Acheminement d’une plateforme de carottage sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0038
Open media modal

Relevage des ancres d’une plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, pour préparer sa récupération en fin de mission. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les précipitations passées en lien avec le…

Photo
20230112_0038
Relevage des ancres d'une plateforme de carottage avant sa récupération, lac Abhé, Djibouti
20230112_0028
Open media modal

Plateforme de carottage sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Cette barge équipée d’un portique et d’un carottier est fixée au fond du lac à 10 km du rivage, où la topographie profonde semble idéale pour réaliser une longue carotte sédimentaire. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des…

Photo
20230112_0028
Plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0017
Open media modal

Orage et tempête de sable sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, lors d’une mission de prélèvement de carottes sédimentaires. Les équipes ont dû adapter leur manipulation pour maintenir des conditions d’exploration sécurisées. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous…

Photo
20230112_0017
Orage et tempête de sable sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0016
Open media modal

Flamants roses et cheminées hydrothermales du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, lors d’une mission de prélèvement de carottes sédimentaires. Le climat de la dépression de l’Afar est désertique chaud avec une forte activité hydrothermale. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui…

Photo
20230112_0016
Flamants roses et cheminées hydrothermales du lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0029
Open media modal

Plateforme de carottage sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Cette barge équipée d’un portique et d’un carottier est fixée au fond du lac à 10 km du rivage, où la topographie profonde semble idéale pour réaliser une longue carotte sédimentaire. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des…

Photo
20230112_0029
Plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0031
Open media modal

Carottage sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Durant cette opération délicate, les scientifiques extraient des carottes dans des sédiments plus ou moins épais et durs, sans perdre les premières perforations, pour obtenir une séquence sédimentaire continue. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des…

Photo
20230112_0031
Carottage sur une plateforme installée sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0034
Open media modal

Sédiment prélevé à 14 m de profondeur au sein du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les précipitations passées en lien avec le processus de mousson. Ainsi la couleur du sédiment photographié indique…

Photo
20230112_0034
Sédiment prélevé à 14 m de profondeur au sein du lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0037
Open media modal

Acquisition de profils sismiques dans le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Le détecteur sismique sillonne le lac en envoyant des ondes acoustiques dans le sous-sol, qui se réfléchissent à mesure qu’elles rencontrent les différentes couches de sédiments. Leur temps de propagation renseigne sur la structure géologique du fond. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations…

Photo
20230112_0037
Acquisition de profils sismiques dans le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0033
Open media modal

Installation d’un marteau pour transpercer les sols profonds sur une plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les précipitations passées en lien avec le processus…

Photo
20230112_0033
Manutention sur une plateforme de carottage sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0032
Open media modal

Carottage sur le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Durant cette opération délicate, les scientifiques extraient des carottes dans des sédiments plus ou moins épais et durs, sans perdre les premières perforations, pour obtenir une séquence sédimentaire continue. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des…

Photo
20230112_0032
Carottage sur une plateforme installée sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0030
Open media modal

Fin de journée sur une plateforme de carottage installée sur les eaux du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Les scientifiques rentrent par bateau à leur campement situé à 10 kilomètres sur le rivage. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et…

Photo
20230112_0030
Plateforme de carottage installée sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0027
Open media modal

Acheminement d’une plateforme de carottage sur les eaux du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Elle est installée à une 10 km du rivage, où la topographie profonde du lac semble idéale pour réaliser une longue carotte sédimentaire. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous…

Photo
20230112_0027
Acheminement d’une plateforme de carottage sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0026
Open media modal

Acheminement d’une plateforme de carottage sur les eaux du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Elle est installée à une 10 km du rivage, où la topographie profonde du lac semble idéale pour réaliser une longue carotte sédimentaire. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous…

Photo
20230112_0026
Acheminement d’une plateforme de carottage sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0019
Open media modal

Coucher de soleil depuis le rivage du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, lors d’une mission de prélèvement de carottes sédimentaires. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les précipitations passées en lien avec le processus de mousson…

Photo
20230112_0019
Coucher de soleil sur le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0024
Open media modal

Un hélicoptère de l’armée française dépose sur le bord du lac Abhé des équipements pour réaliser des carottages sédimentaires et des profils sismiques, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Des sables mouvants empêchent toute approche par voie terrestre. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments…

Photo
20230112_0024
Transport héliporté d'équipement pour sonder le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0021
Open media modal

Transport héliporté par l’armée française des équipements pour réaliser des carottages sédimentaires et des profils sismiques sur le lac Abhé, dans ce territoire isolé et extrêmement difficile d’accès dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous…

Photo
20230112_0021
Transport héliporté d'équipement pour sonder le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0023
Open media modal

Un hélicoptère de l’armée française dépose sur le bord du lac Abhé des équipements pour réaliser des carottages sédimentaires et des profils sismiques, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti. Des sables mouvants empêchent toute approche par voie terrestre. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments…

Photo
20230112_0023
Transport héliporté d'équipement pour sonder le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0015
Open media modal

Cheminées hydrothermales du lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, lors d’une mission de prélèvement de carottes sédimentaires. Le climat y est désertique chaud avec une forte activité hydrothermale. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les…

Photo
20230112_0015
Cheminées hydrothermales du lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0020
Open media modal

Camion 4x4 de l’armée française transportant des équipements qui permettront de sonder le lac Abhé, dans la dépression de l’Afar, en République de Djibouti, lors d’une mission de prélèvement de carottes sédimentaires. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité. Ces variations climatiques sont enregistrées dans les lacs où se sont déposés, au fil des ans, des sédiments qui nous renseignent sur les températures et les…

Photo
20230112_0020
Camion 4x4 transportant des équipements pour sonder le lac Abhé, dépression de l’Afar, Djibouti
20230112_0013
Open media modal

Outils d’obsidienne déposés auprès d’un défunt de la nécropole d’Antakari 3, dans le bassin du lac Abhé, en République de Djibouti. Cette nécropole datée du 3ème millénaire avant l’ère commune est affiliée aux premiers éleveurs de la Corne de l’Afrique. Les individus y sont inhumés dans des fosses avec des offrandes, comme cet ensemble composé d’une lame, d’un racloir, d’un grattoir et d’un perçoir, des outils de chasse et de pêche. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très…

Photo
20230112_0013
Outils d’obsidienne, offrande funéraire de la nécropole d’Antakari 3, Djibouti
20230112_0012
Open media modal

Nécropole d’Antakari 3, dans le bassin du lac Abhé, en République de Djibouti. Cette nécropole datée du 3ème millénaire avant l’ère commune est affiliée aux premiers éleveurs de la Corne de l’Afrique. Aux côtés des défunts, de petits foyers de combustion à pierres chauffantes livrent des ossements brûlés de poisson du lac et témoignent de gestes funéraires comme l’organisation de possibles repas au moment des funérailles. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à…

Photo
20230112_0012
Possible foyer d'un repas funéraire aux côté de défunts de la nécropole d’Antakari 3, Djibouti
20230112_0008
Open media modal

Dent fossilisée d’hippopotame sur le site à faunes fossiles de Barogali dans le bassin du Gobaad, en République de Djibouti. Ce type de vestiges indique la présence d’une faune humide (éléphants, hippopotames, crocodiles, etc.) qui vivait dans des environnements de type marécage sur ce site daté entre 1,6 et 1,3 million d’années. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité qui a entraîné d’importantes modifications…

Photo
20230112_0008
Dent fossilisée d’hippopotame, site à faunes fossiles de Barogali, bassin du Gobaad, Djibouti
20230112_0014
Open media modal

Gravures rupestres datées du 2ème millénaire avant l’ère commune sur le massif du Dakka, au sud-ouest de la République de Djibouti. Elles illustrent l’univers symbolique des premiers éleveurs de la Corne de l’Afrique et le commerce caravanier. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité qui a entraîné d’importantes modifications environnementales. Dans la Corne de l’Afrique, cette période coïncide avec l’adoption par les…

Photo
20230112_0014
Gravures rupestres du 2ème millénaire avant JC, massif du Dakka, Djibouti
20230112_0011
Open media modal

Relevés sur la nécropole d’Antakari 3, dans le bassin du lac Abhé, en République de Djibouti. Cette nécropole datée du 3ème millénaire avant l’ère commune est affiliée aux premiers éleveurs de la Corne de l’Afrique. Les scientifiques enregistrent la position stratigraphique des défunts et des aménagements et offrandes ayant accompagné leur sépulture, afin de restituer l’histoire de l’usage du cimetière. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans…

Photo
20230112_0011
Relevés sur la nécropole d’Antakari 3, bassin du lac Abhé, Djibouti
20230112_0005
Open media modal

Prospection géomorphologique sur le site paléontologique d’Anabo Koma, dans la région du Gobaad, en République de Djibouti. Les scientifiques cherchent les témoins de la présence passée du lac Abhé (stromatolithes, canyon, diatomites, etc.), dans un paysage aujourd’hui semi-désertique, là où il y a plus d’un million d’années une faune humide évoluait dans des environnements de marécages, comme des éléphants dont le site livre les fossiles. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période…

Photo
20230112_0005
Prospection géomorphologique sur le site paléontologique d’Anabo Koma, Gobaad, Djibouti
20230112_0010
Open media modal

Fouilles sur le site archéologie d’Hara Idé 3, dans le bassin du Gobaad, en République de Djibouti. Ces niveaux livrent des vestiges osseux humains affiliés aux chasseurs-cueilleurs et datés aux environs de 14 000 ans avant l’ère commune. Autour de -9 000 ans, l’Afrique a connu une période très humide puis, à partir de -3 000 ans, une grande aridité qui a entraîné d’importantes modifications environnementales. Dans la Corne de l’Afrique, cette période coïncide avec l’adoption par les humains,…

Photo
20230112_0010
Fouilles sur le site archéologie d’Hara Idé 3, bassin du Gobaad, Djibouti
20220097_0004
Open media modal

Sandrine Costamagno est chercheuse en archéozoologie au laboratoire Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES). Elle est spécialiste des relations entre les humains et les animaux, en particulier les grands mammifères, au cours du Paléolithique. Ici, elle se trouve dans l’ostéothèque de son laboratoire qui contient plusieurs centaines de squelettes ou d’ossements isolés d’animaux. L’ostéothèque est un outil indispensable aux archéozoologues et…

Photo
20220097_0004
Sandrine Costamagno, médaille d’argent du CNRS 2022 dans l’ostéothèque du laboratoire TRACES
20220097_0005
Open media modal

Sandrine Costamagno est chercheuse en archéozoologie au laboratoire Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES). Elle est spécialiste des relations entre les humains et les animaux, en particulier les grands mammifères, au cours du Paléolithique. Ici, elle se trouve dans la bibliothèque de son laboratoire qui contient des ouvrages et des manuels d'anatomie comparée. Les travaux de Sandrine Costamagno consistent à reconstituer les interactions…

Photo
20220097_0005
Sandrine Costamagno, chercheuse en archéozoologie et médaille d’argent du CNRS 2022
20220097_0001
Open media modal

Sandrine Costamagno est chercheuse en archéozoologie au laboratoire Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES). Elle est spécialiste des relations entre les humains et les animaux, en particulier les grands mammifères, au cours du Paléolithique. Ici, elle se trouve dans l’ostéothèque de son laboratoire qui contient plusieurs centaines de squelettes ou d’ossements isolés d’animaux. L’ostéothèque est un outil indispensable aux archéozoologues et…

Photo
20220097_0001
Sandrine Costamagno, médaille d’argent du CNRS 2022 dans l’ostéothèque du laboratoire TRACES
20220097_0002
Open media modal

Sandrine Costamagno est chercheuse en archéozoologie au laboratoire Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES). Elle est spécialiste des relations entre les humains et les animaux, en particulier les grands mammifères, au cours du Paléolithique. Ici, elle se trouve dans l’ostéothèque de son laboratoire qui contient plusieurs centaines de squelettes ou d’ossements isolés d’animaux. L’ostéothèque est un outil indispensable aux archéozoologues et…

Photo
20220097_0002
Sandrine Costamagno, médaille d’argent du CNRS 2022 dans l’ostéothèque du laboratoire TRACES
20220097_0003
Open media modal

Sandrine Costamagno est chercheuse en archéozoologie au laboratoire Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (TRACES). Elle est spécialiste des relations entre les humains et les animaux, en particulier les grands mammifères, au cours du Paléolithique. Ici, elle est en train d’identifier anatomiquement et taxinomiquement des vestiges osseux issus d’un site paléolithique. Ses travaux consistent à reconstituer les interactions humain-environnement sur le…

Photo
20220097_0003
Sandrine Costamagno, chercheuse en archéozoologie et médaille d’argent du CNRS 2022

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.