20220147_0001
© Yannick GARCIN / CEREGE / IRD / CNRS Photothèque

Tourbière boisée de la Cuvette centrale, République du Congo

Reference

20220147_0001

Production year

2022

Max. size

38.07 x 25.4 cm / 300 dpi

Caption

Tourbière boisée de la Cuvette congolaise, appelée aussi Cuvette centrale, en République démocratique du Congo. Les tourbières ne recouvrent que 3 % de la surface continentale terrestre mais renferment un tiers du stock de carbone des sols mondiaux. Ces importants réservoirs de carbone proviennent du lent processus d'accumulation de matière organique dans le sol, durant des millénaires et dans des conditions de saturation en eau et d’anoxie (un manque total d'oxygène dans le sol). Une équipe internationale de scientifiques a étudié les tourbières tropicales du bassin du Congo, un bassin fluvial qui abrite dans sa partie centrale le plus grand complexe de tourbières tropicales au monde. Elle a démontré qu'en s’asséchant, ces tourbières pourraient ne plus être en mesure de stocker le carbone des végétaux qui s’y accumule, mais plutôt de le libérer dans l’atmosphère sous forme de dioxyde de carbone (CO₂) et contribuer ainsi au changement climatique. Les tourbières du bassin central du Congo apparaissent donc comme des écosystèmes vulnérables dont le fonctionnement est à prendre en compte dans les modèles climatiques globaux.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

Scientific topics

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.