20110001_0596

© Xavier FAIN/CNRS Images

Reference

20110001_0596

Collecte d'eau de fonte au Svalbard, Arctique. Une technique de mesure du mercure biodisponible (cap

Collecte d'eau de fonte au Svalbard, Arctique. Une technique de mesure du mercure biodisponible (capable de contaminer la cellule d'un micro-organisme) récemment mise au point, a été utilisée pour l'étude d'une centaine d'échantillons de neige. Elle montre que les retombées de mercure observées chaque printemps auraient une biodisponibilité très modeste, insuffisante pour expliquer la contamination des organismes de cette région. En revanche, la biodisponibilité est parfois totale dans la neige fraîche. Elle constituerait un milieu idéal pour la concentration de mercure biodisponible, particulièrement menaçant pour les écosystèmes. Selon les estimations, jusqu'à 225 tonnes de mercure biodisponible par an pourraient ainsi être déposées en Arctique.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.