Vignette Prodig

Pôle de recherche pour l'organisation et la diffusion de l'information géographique (PRODIG)

PARIS

The project of the UMR PRODIG focuses on the analysis of the relationships between development and environment. The research is conducted in a comparative and multiscalar perspective, with particular attention to the territorialisation of neoliberal globalization and global changes (climate change, population growth, urbanization, degradation of natural resources, migrations) in a wide variety of areas (rural and agricultural land, urban and peri-urban areas, mountains, islands and coastal zones), mainly in the South, but also in the North (especially France).

20210132_0027
Open media modal

Un ancien chantier d'orpaillage alluvial clandestin photographié au cours de l’expédition "Oyapock-Maroni". Les conséquences de l'orpaillage clandestin sont visibles ici : le cours de la rivière a été totalement altéré et une partie des arbres ont été abattus par les orpailleurs clandestins ou sont morts du fait des techniques d’exploitation. L’expédition "Oyapock-Maroni" est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest menée par François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné…

Photo
20210132_0027
Vue aérienne d'un ancien chantier d'orpaillage alluvial clandestin en Guyane française
20210132_0005
Open media modal

Vue aérienne de la forêt amazonienne guyanaise où le géographe François-Michel Le Tourneau mène l’expédition "Oyapock-Maroni", accompagné par dix légionnaires. En apparence vierge et impénétrable, en réalité tout un réseau de pistes informelles et de campements y est présent. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est…

Photo
20210132_0005
Vue aérienne de la forêt amazonienne guyanaise au cours de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0028
Open media modal

Un hélicoptère de l’armée de l’air ravitaille chaque semaine l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par le géographe François-Michel Le Tourneau accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest en mai-juin 2021 est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations sur l’orpaillage illégal en Guyane française. Pour cela, les membres de l…

Photo
20210132_0028
Ravitaillement héliporté de l'expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0001
Open media modal

Un hélicoptère de l’armée de l’air ravitaille chaque semaine l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par le géographe François-Michel Le Tourneau, accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest en mai-juin 2021 est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations sur l’orpaillage illégal en Guyane française. Pour cela, les membres de…

Photo
20210132_0001
Ravitaillement héliporté de l'expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0025
Open media modal

Vue aérienne de la corutelle de Pé de Limao, un camp d'orpailleurs, massivement désertée à l'approche de la section de marche, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". D'ordinaire, une corutelle est un lieu très fréquenté et vivant. C'est un lieu de passage constitué d'échoppes, de commerces de détail et de gros. L’expédition "Oyapock-Maroni" est menée par le géographe François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en…

Photo
20210132_0025
Camp d’orpailleurs massivement déserté à l’approche de la section menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0026
Open media modal

François-Michel Le Tourneau mène un entretien semi-dirigé avec un jeune orpailleur clandestin dans la corutelle de Pé de Limao, un camp d'orpailleurs, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Subtilement, le géographe oriente la discussion vers les sujets qui l'intéressent, afin d'enrichir sa connaissance de l'univers de l'orpaillage en Guyane. L’expédition "Oyapock-Maroni", est menée par le géographe François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Cette traversée…

Photo
20210132_0026
François-Michel Le Tourneau discute avec un orpailleur clandestin lors de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0024
Open media modal

La corutelle de Pé de Limao, un camp d'orpailleurs, est massivement désertée à l'approche de la section de marche, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". D'ordinaire, une corutelle est un lieu très fréquenté et vivant. C'est un lieu de passage constitué d'échoppes, de commerces de détail et de gros. L’expédition "Oyapock-Maroni" est menée par le géographe François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, est une…

Photo
20210132_0024
Camp d’orpailleurs massivement déserté à l’approche de la section menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0020
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L…

Photo
20210132_0020
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0021
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes de quad tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L…

Photo
20210132_0021
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0022
Open media modal

François-Michel Le Tourneau progresse difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni", qu'il mène en mai-juin 2021 accompagné par dix légionnaires. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter…

Photo
20210132_0022
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0016
Open media modal

Un "garimpeiro" récolte les fruits du palmier açai (ou wassaï en Guyane française) et les membres de l'expédition "Oyapock-Maroni" l'aident à rapporter les fruits au campement. Ces fruits permettront de réaliser la boisson du même nom, traditionnelle en Amazonie. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest menée par François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt…

Photo
20210132_0016
Récolte des fruits du palmier açai par un "garimpeiro" lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en Guyane française
20210132_0017
Open media modal

Un orpailleur montre à François-Michel Le Tourneau, géographe, comment réaliser un nœud spécial, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Ces moments de convivialité participent à entretenir la bonne réputation du géographe, basée sur la confiance. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest menée par François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison…

Photo
20210132_0017
François-Michel Le Tourneau et un orpailleur lors de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0013
Open media modal

Ce segment de la rivière Inini en Guyane française est ravagé par l'orpaillage alluvial clandestin. Il est photographié au cours de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par le géographe François-Michel Le Tourneau accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest en mai-juin 2021 est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations…

Photo
20210132_0013
Segment de la rivière Inini en Guyane française ravagé par l'orpaillage alluvial clandestin
20210132_0018
Open media modal

François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne, consigne sur un carnet ses notes de la journée, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Il est accueilli, avec les légionnaires qui l'accompagnent, sur un campement de "garimpeiros". Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, qu'il mène en mai-juin 2021 accompagné par dix légionnaires, est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison…

Photo
20210132_0018
François-Michel Le Tourneau consigne ses notes du jour lors de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0014
Open media modal

François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, qu'il mène en mai-juin 2021 accompagné par dix légionnaires, est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations sur l’orpaillage illégal en Guyane française. Pour cela, les membres de l’expédition…

Photo
20210132_0014
François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne
20210132_0019
Open media modal

François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne, fait le point avec les légionnaires sur le trajet parcouru et le reste de l’itinéraire, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Il est accueilli avec les légionnaires qui l'accompagnent sur un campement de "garimpeiros". Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des…

Photo
20210132_0019
François-Michel Le Tourneau fait le point avec les légionnaires sur le trajet parcouru et le reste de l’itinéraire
20210132_0015
Open media modal

François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, qu'il mène en mai-juin 2021 accompagné par dix légionnaires, est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations sur l’orpaillage illégal en Guyane française. Pour cela, les membres de l’expédition…

Photo
20210132_0015
François-Michel Le Tourneau, géographe spécialiste de la forêt amazonienne
20210132_0006
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des…

Photo
20210132_0006
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0002
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des…

Photo
20210132_0002
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0007
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des…

Photo
20210132_0007
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0012
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les légionnaires de l'expédition "Oyapock-Maroni" partagent un repas avec les orpailleurs qui les accueillent sur leur campement. Pour le géographe, c'est l'occasion de discuter avec les "garimpeiros" des orpailleurs clandestins venus illégalement du Brésil pour la plupart et de recueillir des informations pour ses recherches. Pour remercier les "garimpeiros" de partager avec eux leur nourriture, les légionnaires leur donnent en échange une partie de leurs rations…

Photo
20210132_0012
Partage d'un repas avec des orpailleurs lors de l'expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0003
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des…

Photo
20210132_0003
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0008
Open media modal

François-Michel Le Tourneau fait un point d’orientation avec le lieutenant Matthieu du 3e régiment étranger d’infanterie, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" qu'il mène en mai-juin 2021. La tablette numérique étanche affiche les cartes topographiques et les coordonnées de l'objectif du jour, ainsi que la position actuelle. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de…

Photo
20210132_0008
Point d’orientation au cours de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0004
Open media modal

François-Michel Le Tourneau et les dix légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie progressent difficilement lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" en mai-juin 2021. Ils empruntent quand c'est possible les pistes tracées par les "garimpeiros". Chacun porte un paquetage d'une trentaine de kilos. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des…

Photo
20210132_0004
Progression de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0009
Open media modal

Lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par le géographe François-Michel Le Tourneau, accompagné par dix légionnaires, le rythme est de 50 minutes de marche pour 10 minutes de pause. La pause de midi est un peu plus longue afin de s'alimenter et dure environ 45 minutes, ce qui permet de souffler un peu, de sortir les hamacs-filets. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest en mai-juin 2021 est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350…

Photo
20210132_0009
Courte pause lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par François-Michel Le Tourneau
20210132_0023
Open media modal

Une "caieira" abandonnée récemment par les garimpeiros, découverte lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" menée par le géographe François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Ce type de fosse creusée dans le sol sert à fabriquer du charbon à partir de bois et est donc un indice de présence récente d'un camp d'orpailleurs. L'expédition "Oyapock-Maroni", une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, est une aventure hors du commun. Elle est entièrement…

Photo
20210132_0023
Fosse creusée dans le sol servant à fabriquer du charbon, découverte lors de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0010
Open media modal

François-Michel Le Tourneau fait un point d’orientation avec le lieutenant Matthieu du 3e régiment étranger d’infanterie, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni" qu'il mène en mai-juin 2021. La tablette numérique étanche affiche les cartes topographiques et les coordonnées de l'objectif du jour, ainsi que la position actuelle. Cette expédition est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de…

Photo
20210132_0010
Point d’orientation au cours de l’expédition "Oyapock-Maroni"
20210132_0011
Open media modal

François-Michel Le Tourneau mène un entretien informel avec trois "garimpeiros" rencontrés lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". Pour le géographe c'est l'occasion de dresser le portrait de nouveaux garimpeiros, et de se renseigner sur la "rumeur de la forêt", la "fofoca". L'expédition "Oyapock-Maroni" est une traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest en mai-juin 2021 et une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine…

Photo
20210132_0011
François-Michel Le Tourneau et trois "garimpeiros" lors de l’expédition "Oyapock-Maroni"
Open media modal

Only available for non-commercial distribution

What happens to our garbage after it is dumped? Through the example of Delhi, the film explores the transformation of a piece of plastic waste into a resource, through filmed interviews with diverse “people of waste” living in the shadow of consumer society. It aims at making visible the myriad of professions that specialize in the collection, sorting, reselling, cleaning, shredding and transformation of waste, from the stigmatized garbage picker at the bottom of the chain until…

Video
7378
People of waste (The). Living plastic
20080001_0422
Open media modal

A proximité des champs irrigués, les ouvriers agricoles s'installent dans le désert sur des terrains vacants, dans des logements de fortune au risque de se faire expulser par les propriétaires. En effet, depuis les années 1990, le Pérou mène une politique néolibérale qui engendre indirectement une modification du territoire. La côte désertique est investie par des agroindustriels qui transforment ces terres arides en champs. Les ouvriers agricoles migrent de tout le pays pour être embauchés…

Photo
20080001_0422
Habitations construites en plein désert près des champs à cultiver, Pérou
20080001_0423
Open media modal

Production d'asperges dans le désert côtier, à Virú, dans le département de La Libertad, au Pérou. Un projet étatique d'irrigation a permis la mise en culture d'immenses terres désertiques. Plus de 45 000 ha de ces terres ont été cédés par vente aux enchères à des agroindustriels, dont environ 15 000 ha étaient cultivés en 2005. Les ouvriers agricoles sont des péruviens. Ils sont embauchés comme journaliers et vivent dans des conditions précaires au pourtour des domaines.

Photo
20080001_0423
Production d'asperges dans le désert côtier à Virú, au Pérou
20050001_1856
Open media modal

Lame mince permettant d'observer la structure des tubes construits par le polychète Sabellaria alveolata, responsable de l'édification du récif de Sainte-Anne, un des plus importants du monde (baie du Mont Saint-Michel). Etude de la biogéomorphologie des biorécifs de "Sabellaridae" (Polychètes) mais aussi de la génétique des "Sabellaridae" bioconstructeurs. Ce programme a pour ambition d'étudier ces bioconstructions au niveau mondial et notamment : Europe, Brésil, Floride, Californie, Pérou,…

Photo
20050001_1856
Lame mince permettant d'observer la structure des tubes construits par le polychète Sabellaria alveo
20050001_1853
Open media modal

Structure récifale en boule de l'annélide polychète "Phragmatopoma caudata" sur du beach-rock, formation composée de sable quartzeux cimenté par du carbonate de calcium (plage de Tibau do Sul, état de Rio Grande do Norte, Brésil). Etude de la biogéomorphologie des biorécifs de "Sabellaridae" (Polychètes) mais aussi de la génétique des "Sabellaridae" bioconstructeurs. Ce programme a pour ambition d'étudier ces bioconstructions au niveau mondial et notamment : Europe, Brésil, Floride, Californie,…

Photo
20050001_1853
Structure récifale en boule de l'annélide polychète "Phragmatopoma caudata" sur du beach-rock, forma
20050001_1850
Open media modal

Forme d'érosion dans un beach-rock, formation composée de sable quartzeux cimenté par du carbonate de calcium (plage de Tibau do Sul, état de Rio Grande do Norte, Brésil). Etude de la biogéomorphologie des biorécifs de "Sabellaridae" (Polychètes) mais aussi de la génétique des "Sabellaridae" bioconstructeurs. Ce programme a pour ambition d'étudier ces bioconstructions au niveau mondial et notamment : Europe, Brésil, Floride, Californie, Pérou, Australie, Afrique du Sud.

Photo
20050001_1850
Forme d'érosion dans un beach-rock, formation composée de sable quartzeux cimenté par du carbonate d
20050001_1831
Open media modal

Figures sédimentaires de l'estran de l'archipel de Chausey. L'archipel de Chausey est un des sites expérimentaux choisis dans le cadre du programme REBENT (REseau de suivi des biocénoses BENThiques). Il s'agit de mettre en place une base de données environnementale géoréférencée permettant d'obtenir un état "0" des habitats benthiques médiolittoraux. En cas d'événement (de type "pollution par hydrocarbures") il serait alors possible d'évaluer correctement les dommages (en termes écologique et…

Photo
20050001_1831
Figures sédimentaires de l'estran de l'archipel de Chausey. L'archipel de Chausey est un des sites e
20050001_1851
Open media modal

Forme d'érosion dans un beach-rock, formation composée de sable quartzeux cimenté par du carbonate de calcium (plage de Tibau do Sul, état de Rio Grande do Norte, Brésil). Etude de la biogéomorphologie des biorécifs de "Sabellaridae" (Polychètes) mais aussi de la génétique des "Sabellaridae" bioconstructeurs. Ce programme a pour ambition d'étudier ces bioconstructions au niveau mondial et notamment : Europe, Brésil, Floride, Californie, Pérou, Australie, Afrique du Sud.

Photo
20050001_1851
Forme d'érosion dans un beach-rock, formation composée de sable quartzeux cimenté par du carbonate d

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.