Actualité scientifique

Le télescope spatial James-Webb s’est envolé vers les étoiles

Après des années d’attente, le télescope spatial le plus grand et le plus puissant jamais conçu s’est envolé pour l’espace le 25 décembre. Il devrait ouvrir la voie à des découvertes et des observations d’une distance et d’une précision inédites pour les astronomes.
© ESA / D. Ducros
Illustration du télescope spatial James-Webb replié dans Ariane 5
© ESA / D. Ducros

Voir toujours plus loin, de façon toujours plus précise, et même remonter à travers le temps pour comprendre comment se forment les planètes et les galaxies…C’est évidemment le rêve de tout astronome, mais encore faut-il avoir les instruments nécessaires pour repousser les limites de nos connaissances. Le 25 décembre a donc cette année revêtu des airs de Noël pour les chasseurs d’étoiles et de galaxies. C’est en effet ce jour-là, après un décollage maintes fois repoussé le premier lancement était initialement prévu en… 2008  et dépendant des conditions météorologiques, que le James Webb Space Telescope (JWST) a décollé pour l’espace depuis le centre spatial de Kourou en Guyane.

Le 8 janvier, le déploiement du télescope dans l’espace, étape périlleuse qui constituait une première pour un objet aussi grand, s'est déroulé sans encombre.

Le JWST, télescope le plus puissant jamais conçu – cent fois plus puissant qu’Hubble, qui nous émerveille de ses images depuis 1990 – sera en orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre, soit 4 fois la distance Terre-Lune. Avec son miroir de 6,50 m d’envergure, il est également le plus grand télescope spatial à ce jour.
Plusieurs équipes CNRS sont impliquées dans ce projet piloté par la Nasa, qui permettra d’observer des galaxies incroyablement lointaines et anciennes. Les scientifiques espèrent notamment observer le cœur de galaxies abritant un trou noir supermassif, mais aussi des exoplanètes qui seront détectées et observées grâce à des coronographes, c’est-à-dire des instruments qui « masquent » la lumière d’une étoile pour rendre visibles les planètes avoisinantes, forcément moins lumineuses. L’un de ces instruments a d’ailleurs été conçu au Lesia, à Meudon.

Alors que la file d’attente de très nombreuses équipes et laboratoires souhaitant utiliser le JWST pour leurs observations est déjà bien longue, nous vous proposons de découvrir ce télescope spatial grâce à un film d’animation qui le présente sous toutes les coutures. Le lancement a été retransmis en direct à la Cité de l’espace le 25 décembre et la vidéo du lancement est visible ici (chaîne Youtube de la Nasa, décollage à partir de 01:22:00).

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.