Voir le reportage
20170068_0033
© Jean-Claude MOSCHETTI / IRCER / CNRS Photothèque

Coulée d'un verre tellurite

Référence

20170068_0033

Année de production

2017

Taille maximale

62.31 x 41.59 cm / 300 dpi

Légende

Coulée d'un verre tellurite. Les chercheurs introduisent le mélange de précurseurs dans un four à 850 °C pour le fondre. Le liquide ainsi obtenu est coulé dans un moule en laiton afin de le tremper et de le mettre en forme. Le verre a pour intérêt principal d'être facilement moulable contrairement à la céramique qui requiert souvent un usinage pour sa mise en forme. Dans le four, le verre va d’abord cristalliser puis s’arranger, devenant ainsi de la céramique. Les chercheurs essaient ici à conserver la même composition du verre à la céramique. Les précurseurs (poudres d’oxydes) utilisés ici doivent être très purs. Ce sont des verres tellurites, niobium ou bismuth. Ces petites pièces de verre seront ensuite utilisées notamment pour les fibres optiques.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Sciences des procédés céramiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.