20090001_0431

© Caroline ROSE/INSU/IRAM/CNRS Images

Référence

20090001_0431

Cryostat ouvert, posé sur un banc de test. Les signaux captés par les antennes en provenance des sou

Cryostat ouvert, posé sur un banc de test. Les signaux captés par les antennes en provenance des sources cosmiques sont extrêmement faibles. Il faut les amplifier avant de pouvoir les analyser : c'est le rôle du système de réception. Essentielle au récepteur : la jonction supraconductrice assure la transmission du signal astronomique au sein du mélangeur. Elle est composée de deux couches de niobium, qui au voisinage du zéro absolu, devient supraconducteur, sans résistance. C'est pourquoi, refroidis à l'hélium, les cryostats maintiennent les systèmes de réception à l'intérieur des antennes constamment à -269 degrés Celsius, une température proche du zéro absolu.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.