Emmanuel Perrin

Emmanuel PERRIN

Montpellier

A freelance photographer for over 25 years, Emmanuel Perrin works for advertising and institutional communication. He has worked on a wide range of subjects in industry and the automotive sector. His long collaboration with the CNRS has led him to research laboratories. His favourite subjects are portraits, landscapes and still life. He regularly publishes commissions for the magazine press (Télérama, l'Express, Ciel et Espace, Lire, Terre de Vins).

Since he moved to the south of France, a large part of his work has been devoted to the world of wine. In recent years, he has also developed a teaching activity in photography. His personal work has already been presented in several exhibitions in Paris and in the region. Winner of the 2012 Grand Prix Terroir d'Images. Books published by Éditions de La Martinière and Éditions Sud-Ouest.

20130001_0284
Open media modal

Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt), dans un ballon contenant une solution aqueuse de borohydrure de sodium, un matériau à base de bore qui contient 10.8 %m d'hydrogène. Le catalyseur est constitué de nanoparticules de noir de cobalt, ce qui donne cette couleur. Elles sont dispersées et suspendues dans la solution et catalysent la production d'hydrogène par hydrolyse. Les cations métalliques ajoutés se sont réduits au contact du borohydrure de sodium, connu…

Photo
20130001_0284
Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt)
20130001_0258
Open media modal

Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène), permettant de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les catalyseurs métalliques nécessaires à ces réactions.

Photo
20130001_0258
Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène)
20130001_0280
Open media modal

Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique, pour la synthèse de borane par chimie en solution. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide. L'extraction devant être contrôlée, un étudiant surveille visuellement que le vide appliqué a permis au solvant de sublimer. Cela est visible par le bouillonnement dans le ballon contenant le borane en solution et dans lequel plonge le piège à solvant.

Photo
20130001_0280
Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique
20130001_0271
Open media modal

Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma, utilisées comme catalyseur supporté pour la production d'hydrogène par hydrolyse du borohydrure de sodium. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions…

Photo
20130001_0271
Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma
20130001_0281
Open media modal

Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique, pour la synthèse de borane par chimie en solution. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide. L'extraction devant être contrôlée, un étudiant surveille visuellement que le vide appliqué a permis au solvant de sublimer. Cela est visible par le bouillonnement dans le ballon, contenant le borane en solution, dans lequel il a dû rajouter du N2 (azote) liquide.

Photo
20130001_0281
Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique
20130001_0269
Open media modal

Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma, utilisées comme catalyseur supporté pour la production d'hydrogène par hydrolyse du borohydrure de sodium. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions…

Photo
20130001_0269
Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma
20130001_0268
Open media modal

Film nanométrique de cobalt déposé sur une membrane à base d'or. Il est utilisé comme catalyseur supporté, pour la production d'hydrogène par hydrolyse du borohydrure de sodium. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions et des…

Photo
20130001_0268
Film nanométrique de cobalt déposé sur une membrane à base d'or
20130001_0259
Open media modal

Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène), permettant de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les catalyseurs métalliques nécessaires à ces réactions.

Photo
20130001_0259
Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène)
20130001_0287
Open media modal

Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu. Les boranes synthétisés par chimie en solution doivent être purifiés. Pour cela, le borane est dissous dans un solvant organique anhydre et pur. Puis un solvant connu pour ne pas dissoudre le borane est ajouté. Le mélange est stocké au congélateur pendant une nuit, le borane pur doit précipiter. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide.

Photo
20130001_0287
Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu
20130001_0270
Open media modal

Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma, utilisées comme catalyseur supporté pour la production d'hydrogène par hydrolyse du borohydrure de sodium. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions…

Photo
20130001_0270
Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma
20130001_0261
Open media modal

Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène), permettant de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les catalyseurs métalliques nécessaires à ces réactions.

Photo
20130001_0261
Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène)
20130001_0279
Open media modal

Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique, pour la synthèse de borane par chimie en solution. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide. L'extraction devant être contrôlée, un étudiant surveille visuellement que le vide appliqué a permis au solvant de sublimer. Cela est visible par le bouillonnement dans le ballon contenant le borane en solution et dans lequel plonge le piège à solvant.

Photo
20130001_0279
Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique
20130001_0288
Open media modal

Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu. Les boranes synthétisés par chimie en solution doivent être purifiés. Pour cela, le borane est dissous dans un solvant organique anhydre et pur. Puis un solvant connu pour ne pas dissoudre le borane est ajouté. Le mélange est stocké au congélateur pendant une nuit, le borane pur doit précipiter. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide.

Photo
20130001_0288
Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu
20130001_0262
Open media modal

Ballon servant de piège aux éventuels sous-produits gazeux, comme l'ammoniac, issus d'une réaction d'hydrolyse de l'hydrazine borane. Il est placé après le réacteur contenant le borane qui déshydrogène. L'hydrogène arrive par la canule (bulles) et est évacué vers le système de mesure de volume d'hydrogène généré. Ce ballon fait partie d'un montage expérimental utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les…

Photo
20130001_0262
Ballon servant de piège aux éventuels sous-produits gazeux, comme l'ammoniac
20130001_0257
Open media modal

Fin d'une réaction provoquée par l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier, dans une boîte à gants sous atmosphère d'hydrogène. Il est possible de distinguer, au fond du mortier, le nouvel hydrure de bore, l'hydrazinidoborane de sodium. La réaction a généré de l'hydrogène qui s'est enflammé du fait du caractère très exothermique de la réaction. C'est la dernière étape de synthèse par voie mécanique d'un nouvel hydrure de bore, pour le stockage chimique de l'hydrogène,…

Photo
20130001_0257
Fin d'une réaction provoquée par l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier
20130001_0283
Open media modal

Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt), dans un ballon contenant une solution aqueuse de borohydrure de sodium, un matériau à base de bore qui contient 10,8 %m d'hydrogène. Le catalyseur est constitué de nanoparticules de noir de cobalt, ce qui donne cette couleur. Elles sont dispersées et suspendues dans la solution et catalysent la production d'hydrogène par hydrolyse. Les cations métalliques ajoutés se sont réduits au contact du borohydrure de sodium, connu…

Photo
20130001_0283
Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt)
20130001_0286
Open media modal

Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu. Les boranes synthétisés par chimie en solution doivent être purifiés. Pour cela, le borane est dissous dans un solvant organique anhydre et pur. Puis un solvant connu pour ne pas dissoudre le borane est ajouté. Le mélange est stocké au congélateur pendant une nuit, le borane pur doit précipiter. Le but de l'extraction est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide.

Photo
20130001_0286
Chercheur vérifiant si la précipitation d'un borane a bien eu lieu
20130001_0267
Open media modal

Catalyseurs pour la production d'hydrogène en milieu aqueux. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire de l'hydrogène H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions et des cinétiques acceptables. Ainsi, des catalyseurs sont développés pour cette activité de stockage chimique de…

Photo
20130001_0267
Catalyseurs pour la production d'hydrogène en milieu aqueux
20130001_0255
Open media modal

Réaction après l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier, dans une boîte à gants sous atmosphère d'hydrogène. La réaction démarre violemment, de l'hydrogène est généré et du fait du caractère très exothermique de la réaction, celui-ci s'enflamme. C'est la dernière étape d'une synthèse par voie mécanique d'un nouvel hydrure de bore, pour le stockage chimique de l'hydrogène, à partir de deux hydrures précurseurs.

Photo
20130001_0255
Réaction après l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier
20130001_0260
Open media modal

Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène), permettant de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les catalyseurs métalliques nécessaires à ces réactions.

Photo
20130001_0260
Montage d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène)
20130001_0273
Open media modal

Mousse de nickel revêtue d'un film mince de cobalt à l'état métallique, pour la production d'hydrogène à partir d'hydrures de bore. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions et des cinétiques acceptables. Ainsi, des catalyseurs…

Photo
20130001_0273
Mousse de nickel revêtue d'un film mince de cobalt
20130001_0252
Open media modal

Broyage d'hydrazine borane (hydrure) dans un mortier, dans une boîte à gants sous atmosphère d'hydrogène. Cela diminue la granulométrie des particules, ce qui permettra une réaction plus efficace avec un second hydrure, du fait d'un meilleur contact solide-solide. C'est la seconde étape d'une synthèse par voie mécanique d'un nouvel hydrure de bore, pour le stockage chimique de l'hydrogène, à partir de deux hydrures précurseurs.

Photo
20130001_0252
Broyage d'hydrazine borane (hydrure) dans un mortier
20130001_0263
Open media modal

Injection d'une solution aqueuse de borane sur un catalyseur, lors de la première phase d'une réaction d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène). La production d'hydrogène commence. Ce montage d'hydrolyse permet de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités…

Photo
20130001_0263
Injection d'une solution aqueuse de borane sur un catalyseur
20130001_0266
Open media modal

Catalyseurs pour la production d'hydrogène en milieu aqueux. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire de l'hydrogène H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions et des cinétiques acceptables. Ainsi, des catalyseurs sont développés pour cette activité de stockage chimique de…

Photo
20130001_0266
Catalyseurs pour la production d'hydrogène en milieu aqueux
20130001_0256
Open media modal

Réaction après l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier, dans une boîte à gants sous atmosphère d'hydrogène. La réaction démarre violemment, de l'hydrogène est généré et du fait du caractère très exothermique de la réaction, celui-ci s'enflamme. C'est la dernière étape d'une synthèse par voie mécanique d'un nouvel hydrure de bore, pour le stockage chimique de l'hydrogène, à partir de deux hydrures précurseurs.

Photo
20130001_0256
Réaction après l'ajout d'hydrure de sodium à de l'hydrazine borane dans un mortier
20130001_0278
Open media modal

Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique, pour la synthèse de borane par chimie en solution. Un étudiant s'apprête à démarrer l'extraction dont le but est de récupérer du borane (matériau qui stocke l'hydrogène) à l'état solide. Avant cela, il doit remplir le dewar (récipient) dans lequel plonge le piège à solvant. Sous l'effet du vide, le solvant va sublimer et se retrouver piégé dans le piège à N2 (azote) liquide.

Photo
20130001_0278
Montage d'extraction sous vide d'un solvant organique
20130001_0282
Open media modal

Ballon contenant une solution aqueuse de borohydrure de sodium, un matériau à base de bore qui contient 10,8 %m d'hydrogène. Il génère spontanément de l'hydrogène par hydrolyse. Pour accélérer la cinétique d'hydrolyse, il faut ajouter un catalyseur. Le catalyseur est formé in situ à partir d'une solution aqueuse de sel métallique (ici un sel de cobalt). Cette solution de sel métallique va être injectée au moyen de la seringue de solution rose visible en haut à gauche. C'est une des façons de…

Photo
20130001_0282
Ballon contenant une solution aqueuse de borohydrure de sodium
20130001_0264
Open media modal

Injection d'une solution aqueuse de borane sur un catalyseur, lors de la première phase d'une réaction d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène). La production d'hydrogène commence. Ce montage d'hydrolyse permet de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités…

Photo
20130001_0264
Injection d'une solution aqueuse de borane sur un catalyseur
20130001_0285
Open media modal

Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt), dans un ballon contenant une solution aqueuse de borohydrure de sodium, un matériau à base de bore qui contient 10.8 %m d'hydrogène. Le catalyseur est constitué de nanoparticules de noir de cobalt, ce qui donne cette couleur. Elles sont dispersées et suspendues dans la solution et catalysent la production d'hydrogène par hydrolyse. Les cations métalliques ajoutés se sont réduits au contact du borohydrure de sodium, connu…

Photo
20130001_0285
Catalyseur formé après ajout d'un sel métallique (ici un sel de cobalt)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.