Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Jacques Gierak est ingénieur de recherche CNRS et responsable de la plateforme Instrumentation et sources d'ions au Centre de nanosciences et de nanotechnologie. Il a également oeuvré dans la nanofabrication par faisceaux d'ions focalisés (FIB). Avec ses nombreuses avancées brevetées, il a notamment conçu l'outil FIB Nanowriter, capable de structurer du graphène, un matériau formé d'une seule et unique couche d'atomes de carbone dont les propriétés pourraient trouver des applications dans l…

Vidéo
7796
Médaille de l'innovation 2023 : Jacques Gierak, ingénieur de recherche en faisceaux d'ions focalisés
Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Double docteure, en pharmacie et en biologie cellulaire, Amanda Silva Brun est chercheuse au laboratoire Matière et systèmes complexes. Son champ de recherche de prédilection est celui des vésicules extracellulaires (VEs). Ce sont de minuscules « particules cellulaires » naturellement produites par les cellules stromales – des cellules ayant des propriétés des cellules souches – possédant des propriétés régénératives sans présenter les risques et inconvénients associés aux cellules. Elles…

Vidéo
7355
Médaille de l'innovation 2021 : Amanda Silva Brun, chercheuse en bioingénierie
Open media modal

A l'occasion de sa deuxième participation à VivaTech, le rendez-vous européen consacré à l'innovation technologique, le CNRS présente un échantillon de son savoir-faire dans la deeptech à travers différentes start-up issues de ses laboratoires. Trois défis principaux se présentent pour la filière hydrogène : produire de l'hydrogène sans utiliser d'énergie fossile, le stocker en grands et petits volumes et le convertir en énergie. Deux start-up tentent de relever…

Vidéo
7320
Hydrogène, source d'énergie propre de demain (L') ?
Open media modal

A l'occasion de sa deuxième participation à VivaTech, le rendez-vous européen consacré à l'innovation technologique, le CNRS présente un échantillon de son savoir-faire dans la deeptech à travers différentes start-up issues de ses laboratoires. Plusieurs start-up françaises issues du CNRS sont investies dans la course aux ordinateurs quantiques. Parmi elles, Quandela développe un processeur pour le calcul quantique, où l'information est traitée par des photons…

Vidéo
7322
Défis des technologies quantiques de demain (Les)
Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Pour sculpter la matière à l'échelle du nanomètre, c'est à dire 10.000 fois plus petit qu'un cheveu, les physiciens ont besoin de salles isolées de toute perturbation. Chaque poussière ou infime vibration peut compromettre leur travail. Entrez dans l'une des plus grandes salles blanches d'Europe, au C2N,Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies près de Paris. Les scientifiques mettent à l'épreuve les théories quantiques, observent les propriétés physiques des matériaux pour inventer les…

Vidéo
7335
C2N, sculpter la matière
Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Des cellules solaires flexibles et mille fois plus fines que les cellules du commerce en silicium, et ce avec le même rendement : c'est la prouesse de deux chercheurs du CNRS qui ont mis au point un piège pour « capturer » la lumière. A la clé, des applications sur des objets mobiles qui pourraient changer notre quotidien, comme ils l'expliquent dans ce reportage.

Vidéo
7105
Cellules solaires ultrafines (Les)
20200024_0004
Open media modal

Sébastien Faivre (à gauche), président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé pour ses nombreux travaux dans le domaine des piles à hydrogène. Il…

Photo
20200024_0004
Sébastien Faivre président de H2Sys et Daniel Hissel médaillé de l'Innovation du CNRS 2020
20200024_0005
Open media modal

Daniel Hissel (à gauche), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 et Sébastien Faivre (à droite), président de la start-up H2Sys, ont participé à la création d'un groupe électrogène fonctionnant à l'hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il…

Photo
20200024_0005
Sébastien Faivre, président de H2Sys et Daniel Hissel médaillé de l'Innovation du CNRS 2020
20200024_0006
Open media modal

Sébastien Faivre (à gauche), président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 s'intéressent à un véhicule équipé d'un système pile à hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé…

Photo
20200024_0006
Véhicule avec système pile à hydrogène
20200024_0007
Open media modal

Sébastien Faivre (à gauche), président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 s'intéressent à un véhicule équipé d'un système pile à hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé…

Photo
20200024_0007
Véhicule avec système pile à hydrogène
20200024_0008
Open media modal

Daniel Hissel (à gauche), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 et Sébastien Faivre (à droite), président de la start-up H2Sys, à côté d'un véhicule équipé d'un système pile à hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé pour ses…

Photo
20200024_0008
Véhicule avec système pile à hydrogène
20200024_0009
Open media modal

Sébastien Faivre (à gauche), président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 à côté d'une pile à hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé pour ses nombreux travaux dans le…

Photo
20200024_0009
Sébastien Faivre, président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020…
20200024_0010
Open media modal

Sébastien Faivre (à gauche), président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 à côté d'une pile à hydrogène. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé pour ses nombreux travaux dans le…

Photo
20200024_0010
Sébastien Faivre, président de la start-up H2Sys et Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020…
20200024_0011
Open media modal

Samir Jemeï (à gauche), Marie-Cécile Pera (à droite) et Daniel Hissel (au centre) lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Tous les trois sont professeurs à l’Université de Franche-Comté et chercheurs à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM). Daniel Hissel est récompensé pour ses nombreux travaux dans le domaine des piles à…

Photo
20200024_0011
Samir Jemeï, Marie-Cécile Pera et Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020
20200024_0012
Open media modal

Samir Jemeï (à gauche), Marie-Cécile Pera (au centre) et Daniel Hissel (à droite) lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Tous les trois sont professeurs à l’Université de Franche-Comté et chercheurs à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM). Daniel Hissel est récompensé pour ses nombreux travaux dans le domaine des piles à…

Photo
20200024_0012
Samir Jemeï, Marie-Cécile Pera et Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020
20200024_0015
Open media modal

Fabien Harel (à gauche) ingénieur de recherche à l'Université Gustave Eiffel (ex-IFSTTAR) et Daniel Hissel (à droite), lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Fabien Harel travaille depuis près de 20 ans avec Daniel Hissel dans le domaine des piles à hydrogène et est cofondateur de la start-up H2Sys. Daniel Hissel est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST,…

Photo
20200024_0015
Fabien Harel et Daniel Hissel lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020
20200024_0016
Open media modal

Daniel Hissel (à gauche) et Fabien Harel (à droite) présentant un système pile à combustible développé par la société H2Sys. Ce système est alimenté directement en hydrogène au moyen d'un simple tuyau. Il transforme ensuite cet hydrogène et l'oxygène de l'air en électricité, à la demande. Les seuls résidus sont de l'eau et de la chaleur. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Il est professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche…

Photo
20200024_0016
Daniel Hissel et Fabien Harel présentant l'arrière d'un système pile à combustible
20200024_0017
Open media modal

Daniel Hissel (à gauche) et Fabien Harel (à droite) présentant l’arrière d’un système pile à combustible développé par la société H2Sys, en particulier les ventilateurs permettant d'alimenter la pile à combustible en oxygène provenant de l'air ambiant. Ce système transforme de l'hydrogène et l'oxygène de l'air en électricité, à la demande. Il est alimenté en hydrogène au moyen d'un simple tuyau. Les seuls résidus sont de l'eau et de la chaleur. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l…

Photo
20200024_0017
Daniel Hissel et Fabien Harel présentant l'arrière d'un système pile à combustible
20200024_0018
Open media modal

Fabien Harel (au 1er plan) et Daniel Hissel (au second plan) testent un système pile à combustible sur un banc d'essai. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/ ENSMM), il est récompensé pour ses nombreux travaux dans le…

Photo
20200024_0018
Fabien Harel et Daniel Hissel testent un système pile à combustible sur un banc d'essai
20200024_0019
Open media modal

Face avant d'un système pile à hydrogène conçu par la start-up H2Sys. Ce système transforme de l'hydrogène et l'oxygène de l'air en électricité, à la demande, avec pour seuls résidus de l'eau et de la chaleur. Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 travaille sur ces piles à hydrogène. En moins de 15 ans, ses travaux ont permis d'amener cette thématique émergente jusqu'à un niveau de maturité technologique élevé. Le projet de système pile à hydrogène destiné à…

Photo
20200024_0019
Face avant d’un système pile à hydrogène
20200024_0020
Open media modal

Face arrière d’un système pile à hydrogène conçu par la start-up H2Sys. Ce système transforme de l'hydrogène et l'oxygène de l'air en électricité, à la demande, avec pour seuls résidus de l'eau et de la chaleur. Des ventilateurs permettent de l'alimenter en oxygène provenant de l'air ambiant. Daniel Hissel, lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020 travaille sur ces piles à hydrogène. En moins de 15 ans, ses travaux ont permis d'amener cette thématique émergente jusqu'à un niveau de…

Photo
20200024_0020
Face arrière d’un système pile à hydrogène
20200024_0021
Open media modal

Semi-remorque frigorifique développé par la société Chéreau et fonctionnant avec un système pile à hydrogène développé par la société H2Sys. Fabien Harel et Daniel Hissel ont participé à ce projet. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie…

Photo
20200024_0021
Semi-remorque frigorifique fonctionnant avec un système pile à hydrogène
20200024_0022
Open media modal

Semi-remorque frigorifique développé par la société Chéreau et fonctionnant avec un système pile à hydrogène développé par la société H2Sys. Fabien Harel et Daniel Hissel ont participé à ce projet. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie…

Photo
20200024_0022
Semi-remorque frigorifique fonctionnant avec un système pile à hydrogène
20200024_0023
Open media modal

Semi-remorque frigorifique développé par la société Chéreau et fonctionnant avec un système pile à hydrogène développé par la société H2Sys. Daniel Hissel et ses collègues ont participé à ce projet. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie…

Photo
20200024_0023
Semi-remorque frigorifique fonctionnant avec un système pile à hydrogène
20200024_0024
Open media modal

Semi-remorque frigorifique développé par la société Chéreau et fonctionnant avec un système pile à hydrogène développé par la société H2Sys. Fabien Harel et Daniel Hissel ont participé à ce projet. Daniel Hissel est lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020. Professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - sciences et technologies (FEMTO-ST, CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie…

Photo
20200024_0024
Semi-remorque frigorifique fonctionnant avec un système pile à hydrogène
20200024_0025
Open media modal

Groupe électrogène fonctionnant à l'hydrogène. Il contient un système pile à combustible, qui permet à l'hydrogène associé à de l'oxygène, de produire de l'électricité, sans émission de polluant et sans bruit. L'objectif affiché des chercheurs est d'utiliser un hydrogène vert afin d'obtenir un système entièrement respectueux de l'environnement, performant et durable. Le projet de système pile à hydrogène destiné à alimenter un nouveau type de groupe électrogène, écologique et silencieux a ainsi…

Photo
20200024_0025
Groupe électrogène fonctionnant à l'hydrogène
20200024_0026
Open media modal

Fabien Harel roule avec un véhicule équipé d'un système pile à combustible développé par la start-up H2Sys, dont Daniel Hissel est le cofondateur. Ce système permet de convertir l'hydrogène stocké à bord du véhicule en électricité. Le projet est porté par la société Mahytec, entreprise issue de l'Institut FEMTO-ST dans le domaine du stockage de l'hydrogène. Les véhicules, financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté, sont destinés à certains lycées de la collectivité. Lauréat de la médaille…

Photo
20200024_0026
Fabien Harel roule avec un véhicule équipé d'un système pile à hydrogène développé par H2Sys
20200024_0027
Open media modal

Fabien Harel roule avec un véhicule équipé d'un système pile à combustible développé par la start-up H2Sys, dont Daniel Hissel est le cofondateur. Ce système permet de convertir l'hydrogène stocké à bord du véhicule en électricité. Le projet est porté par la société Mahytec, entreprise issue de l'Institut FEMTO-ST dans le domaine du stockage de l'hydrogène. Les véhicules, financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté, sont destinés à certains lycées de la collectivité. Lauréat de la médaille…

Photo
20200024_0027
Fabien Harel roule avec un véhicule équipé d'un système pile à hydrogène, développé par la start-up H2Sys
20200024_0028
Open media modal

Banc d'essai de piles à hydrogène. La société H2Sys, dont Daniel Hissel est le cofondateur, a développé un système pile à hydrogène. Les piles sont testées et évaluées au sein de l'Institut FEMTO-ST (partenaire principal de l'USR FCLAB). L'objectif est d'identifier et de comprendre au mieux leur fonctionnement en vue de développer des algorithmes de diagnostic et de pilotage permettant d'augmenter leur efficience énergétique et leur durabilité. Lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS…

Photo
20200024_0028
Banc d'essai de piles à hydrogène
20200024_0029
Open media modal

Banc d'essai de piles à hydrogène. La société H2Sys, dont Daniel Hissel est le cofondateur, a développé un système pile à hydrogène. Les piles sont testées et évaluées au sein de l'Institut FEMTO-ST (partenaire principal de l'USR FCLAB). L'objectif est d'identifier et de comprendre au mieux leur fonctionnement en vue de développer des algorithmes de diagnostic et de pilotage permettant d'augmenter leur efficience énergétique et leur durabilité. Lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS…

Photo
20200024_0029
Banc d'essai de piles à hydrogène
20200024_0030
Open media modal

Véhicule équipé d'un système pile à combustible développé par la start-up H2Sys, dont Daniel Hissel est le cofondateur. Ce système permet de convertir l'hydrogène stocké à bord du véhicule en électricité. Le projet est porté par la société Mahytec, entreprise issue de l'Institut FEMTO-ST dans le domaine du stockage de l'hydrogène. Les véhicules, financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté, sont destinés à certains lycées de la collectivité. Lauréat de la médaille de l'Innovation du CNRS 2020…

Photo
20200024_0030
Véhicule équipé d'un système pile à hydrogène
20200094_0003
Open media modal

Mesure de la puissance optique du laser dans une fibre optique en utilisant un puissancemètre. Dans cette fibre optique, les photons émis par une source de photons uniques non visible (qubits photoniques) dans un cryostat noir, sont collectés dans une fibre optique en utilisant un microscope confocal positionné au-dessus de la chambre du cryostat. Puis les photons uniques sont filtrés en séparant le laser qui a servi pour l'excitation optique de la source. Cette étape est réalisée dans la boîte…

Photo
20200094_0003
Mesure de la puissance optique du laser dans une fibre optique en utilisant un puissancemètre
20200094_0004
Open media modal

Cryostat contenant au centre une source de photons uniques (qubits photoniques). Une lentille optique, dans un tube métallique, est positionnée à quelques millimètres au-dessus de la source pour collimater le faisceau optique. Avec un positionneur à trois axes, la source est positionnée avec une précision de l'ordre de la centaine de nanomètres sur l'axe optique de la lentille. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de…

Photo
20200094_0004
Cryostat contenant au centre une source de photons uniques (qubits photoniques)
20200094_0005
Open media modal

Cryostat (en noir) contenant les sources de photons uniques, appelées aussi sources de qubits photoniques, et la boîte QFiber (en bleu) qui sert d'interface entre le laser d'excitation, la source de photons dans le cryostat et le reste de l'expérience. Les deux sont connectés ensemble via une fibre optique monomode. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche…

Photo
20200094_0005
Cryostat contenant les sources de photons uniques et la boîte QFiber
20200094_0006
Open media modal

Positionnement d'un cryostat compact pour installer une source de photons uniques fibrée, appelée aussi source de qubits photoniques. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs quantiques. La start-up…

Photo
20200094_0006
Positionnement d'un cryostat compact pour installer une source de photons uniques fibrée
20200094_0007
Open media modal

Branchement électrique d’un cryostat contenant des capteurs de température. Dans ce cryostat se trouve une source de photons uniques non visible (qubits photoniques). La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des…

Photo
20200094_0007
Branchement électrique d’un cryostat contenant des capteurs de température
20200094_0008
Open media modal

Ouverture de la chambre d'un cryostat. Une source de photons uniques fibrée, appelée aussi source de qubits photoniques, est installée au centre de la chambre. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs…

Photo
20200094_0008
Ouverture de la chambre d'un cryostat
20200094_0009
Open media modal

Intérieur de la chambre d’un cryostat dans laquelle est vissée une source de photons uniques (qubits photoniques) avec une fibre optique positionnée au-dessus. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs…

Photo
20200094_0009
Intérieur de la chambre d'un cryostat
20200094_0010
Open media modal

Serrage des vis pour fixer la source de photons uniques (qubits photoniques) dans la chambre d'un cryostat. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs quantiques. La start-up fabrique des sources à base de…

Photo
20200094_0010
Serrage des vis pour fixer la source de photons uniques dans la chambre d'un cryostat
20200094_0011
Open media modal

Serrage des vis pour fixer la source de photons uniques (qubits photoniques) dans la chambre d'un cryostat. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs quantiques. La start-up fabrique des sources à base de…

Photo
20200094_0011
Serrage des vis pour fixer la source de photons uniques dans la chambre d'un cryostat
20200094_0012
Open media modal

Observation d’une source de photons uniques fibrée, appellée aussi source de qubits photoniques, et vérification du collage de la fibre à la surface. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la force de calcul des ordinateurs quantiques. La…

Photo
20200094_0012
Observation d'une source de photons uniques fibrée
20200094_0013
Open media modal

Source de photons uniques fibrée (qubits photoniques) avec une fibre optique monomode collée perpendiculairement à la surface de la source. Une structure métallique sert à maintenir la fibre. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité de stockage de l’information qui indique la…

Photo
20200094_0013
Source de photons uniques fibrée
20200094_0016
Open media modal

Vérification du bon collage de la fibre optique à une source de photons uniques (qubits photoniques) à température ambiante. Pour réaliser ce test, un faisceau laser est injecté dans la fibre et le signal réfléchi par la source est collecté puis analysé. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le…

Photo
20200094_0016
Vérification du bon collage de la fibre optique à une source de photons uniques
20200094_0001
Open media modal

Cryostat noir dans lequel se trouve une source de photons uniques non visible (qubits photoniques). Les photons émis sont collectés dans une fibre optique en utilisant un microscope confocal positionné au-dessus de la chambre du cryostat. La start-up Quandela, fondée en 2017 par Valérian Giesz, Niccolo Somaschi et Pascale Senellart (directrice de recherche CNRS), travaille sur ces qubits photoniques. Cette approche permet une exploitation simultanée de dizaines de qubits. Le qubit est l’unité…

Photo
20200094_0001
Cryostat noir dans lequel se trouve une source de photons uniques non visible
20200094_0002
Open media modal

Cryostat noir dans lequel se trouve une source de photons uniques non visible (qubits photoniques). Les photons émis sont collectés dans une fibre optique en utilisant un microscope confocal positionné au-dessus de la chambre du cryostat. Une très bonne précision optique est nécessaire pour collecter les photons dans une fibre optique monomode, de plus la polarisation de la lumière est contrôlée au moyen de lames d'onde dont l'angle doit être minutieusement choisi. La start-up Quandela, fondée…

Photo
20200094_0002
Cryostat noir dans lequel se trouve une source de photons uniques non visible
20190031_0001
Open media modal

Attention, personnel non CNRS, mention de la société/organisme obligatoire en dehors des crédits

Collaborateurs de la start-up ThrustMe fondée en 2017 et issue du Laboratoire de physique des plasmas (CNRS/Ecole polytechnique). Les satellites miniaturisés en basse altitude constituent l’avenir de la connectivité mondiale et de la surveillance de la Terre en temps réel. ThrustMe permet à cette nouvelle industrie spatiale d’être économiquement et écologiquement durable en développant et en commercialisant des systèmes de propulsion ionique. Image extraite du film réalisé à l'occasion du salon…

Photo
20190031_0001
Collaborateurs de la start-up ThrustMe
20190031_0002
Open media modal

Caisson d'une chambre à vide dans lequel est placé un moteur à propulsion ionique développé par la start-up ThrustMe fondée en 2017 et issue du Laboratoire de physique des plasmas (CNRS/Ecole polytechnique). Les satellites miniaturisés en basse altitude constituent l’avenir de la connectivité mondiale et de la surveillance de la Terre en temps réel. ThrustMe permet à cette nouvelle industrie spatiale d’être économiquement et écologiquement durable en développant et en commercialisant des…

Photo
20190031_0002
Caisson d'une chambre à vide dans lequel est placé un moteur à propulsion ionique
20190031_0003
Open media modal

Toute l'électronique permettant de contrôler le moteur à propulsion ionique est également développée par la start-up ThrustMe fondée en 2017 et issue du Laboratoire de physique des plasmas (CNRS/Ecole polytechnique). Les satellites miniaturisés en basse altitude constituent l’avenir de la connectivité mondiale et de la surveillance de la Terre en temps réel. ThrustMe permet à cette nouvelle industrie spatiale d’être économiquement et écologiquement durable en développant et en commercialisant…

Photo
20190031_0003
Électronique permettant de contrôler le moteur à propulsion ionique
20190031_0004
Open media modal

Ane Aanesland co-fondatrice et PDG de la start-up ThrustMe fondée en 2017 et issue du Laboratoire de physique des plasmas (CNRS/Ecole polytechnique). Les satellites miniaturisés en basse altitude constituent l’avenir de la connectivité mondiale et de la surveillance de la Terre en temps réel. ThrustMe permet à cette nouvelle industrie spatiale d’être économiquement et écologiquement durable en développant et en commercialisant des systèmes de propulsion ionique. Image extraite du film réalisé à…

Photo
20190031_0004
Ane Aanesland co-fondatrice et PDG de la start-up ThrustMe

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.