20220118_0001
© Adrien MORISON / Stéphane LABROSSE / Gaël CHOBLET / Uni. of Exeter / LGL-TPE / LPG / CNRS Photothèque

Modélisation des anomalies de température sous la surface de la glace d'azote, sur Pluton

Référence

20220118_0001

Année de production

2021

Taille maximale

19.79 x 19.79 cm / 300 dpi

Légende

Modélisation des anomalies de température sous la surface de la glace d'azote dont est rempli le bassin de Sputnik Planitia, sur la planète Pluton. La région de Sputnik Planitia porte des marques étonnantes : des polygones plats délimités par des creux étroits qui sont dus à la convection thermique de la glace qui renouvelle la surface en permanence. Une équipe de scientifiques a expliqué la formation de ces structures. Malgré un faible ensoleillement, la glace d’azote est régulièrement sublimée, c’est-à-dire qu’elle se transforme directement en gaz. La sublimation entraîne un refroidissement local qui provoque des mouvements de la couche de glace sur des échelles de temps d’environ 100 000 ans, une vitesse comparable à celle des plaques tectoniques sur Terre. Ce nouveau type de dynamique ressemble plus à celle des océans sur Terre qu’à celle des couches de glace des lunes de Jupiter et de Saturne. Elle pourrait intervenir à la surface d’autres objets planétaires tels que Triton, la lune de Neptune, ou Eris et Makemake, qui font partie des plus gros corps de la ceinture de Kuiper, une zone du système solaire en forme d'anneau, située au-delà de Neptune et constituée de corps glacés.

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.