Voir le reportage
20180026_0076
© Thibaut VERGOZ / PRESHINE / PASSAGES / IRD / CNRS Photothèque

Adduction d'eau anarchique, avec fuites, dans les environs de Phakding, au Népal

Référence

20180026_0076

Année de production

2017

Taille maximale

32.92 x 21.95 cm / 300 dpi

Légende

Adduction d'eau anarchique, avec fuites, dans les environs de Phakding, dans le Pharak, au Népal. Plusieurs systèmes d'adduction coexistent dans le Pharak, ils sont principalement collectifs mais peuvent également être privatifs, pour les lodges, par exemple. Le Pharak constitue un trait d'union entre le Solu, au sud du Népal, et le Khumbu, région montagneuse du nord. C'est à ce niveau que la vallée du Dudh Kosi se rétrécit, faisant de ce sentier l'axe principal de circulation où se croisent des flux importants de trekkeurs se dirigeant vers l'Everest, mais aussi de marchandises transportées par les porteurs ou les animaux de bâts. Le tourisme a profondément transformé l’économie de ce territoire et entraîné des besoins croissants en eau et en électricité. La géographe Isabelle Sacareau, spécialiste du tourisme au Népal étudie ces mutations. Elle coordonne une équipe pluridisciplinaire de géographes, de glaciologues et d’hydrologues, le programme PRESHINE (Pressions sur la ressource en eau et en sol dans l’Himalaya népalais) en vue d'étudier la disponibilité en eau dans les villages de haute et de moyenne montagne dans le contexte du changement climatique, ainsi que les modes de gestion par les populations locales d’une ressource devenue indispensable au développement de cette région inscrite dans un Parc national.

Programme(s)

Laboratoire(s)

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.