20220025_0001
© Alexandre CHARLET / Valery GRINEVICH / INCI / CNRS Photothèque

Astrocytes de l’amygdale et récepteurs de l’ocytocine chez une souris

Reference

20220025_0001

Production year

2022

Max. size

24.71 x 24.02 cm / 300 dpi

Caption

Astrocytes de l’amygdale (immunomarquage, vert ; noyaux en bleu) et récepteurs de l’ocytocine (visualisation de l’ARN, rouge) chez une souris, vus en microscopie en fluorescence. Les cellules gliales, dont les astrocytes font partie, sont des cellules du cerveau. Longtemps considérées comme de simples soutiens aux neurones, elles ont été peu étudiées. On sait maintenant qu'elles collaborent étroitement avec les neurones pour traiter l’information sensorielle et émotionnelle. Les astrocytes en particulier sont capables de détecter l’ocytocine, une neurohormone qui participe à la modulation des émotions. Elles coordonnent et amplifient son action au sein du réseau neuronal pour diminuer l’anxiété et promouvoir notre bien-être.

Référent(s) Scientifique(s)

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

Scientific topics

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.