Actualité scientifique

MUSE dévoile les premières images de la toile cosmique où naissent les galaxies

Dans une étude publiée ce jour et réalisée grâce à l’instrument MUSE, les premières images de la toile cosmique dans laquelle naissent les galaxies se dévoilent enfin à nous.
Un des filaments d’hydrogène (en bleu) découvert par MUSE, spectrographe 3D, dans le champ ultra-profond de Hubble
Filament d’hydrogène découvert par MUSE
© Roland BACON / David MARY / CRAL / Lagrange / ESO / NASA / CNRS Photothèque
Voir le média

Le nom est poétique, et la découverte fascinante : alors que les grands modèles cosmologiques (dont celui du Big Bang) prédisaient depuis longtemps l’existence d’une « toile cosmique » constituée de filaments de gaz dans lesquels naissent les galaxies, nous n’avions jamais pu l’observer jusqu’ici. C’est désormais chose faite, grâce à l’extraordinaire instrument MUSE du Very Large Telescope de l’ESO, au Chili, qui est parvenu à capturer la faible lueur du gaz formant ces filaments. Un Graal auquel vient d’accéder une équipe internationale dirigée par Roland Bacon, chercheur CNRS au Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS/Université Lyon 1/ENS de Lyon), et dont les résultats sont présentés dans une étude parue ce jeudi 18 mars dans la revue Astronomy & Astrophysics.

Grâce à ces images de plusieurs filaments tels qu’ils étaient 1 à 2 milliards d’années après le Big Bang, à une époque clé pour comprendre comment les galaxies se forment dans cette toile cosmique, on peut supposer l’existence de nombreuses galaxies naines insoupçonnées jusqu’alors. Pour y parvenir, l’équipe a fait le pari de pointer, sur une unique région du ciel et pendant plus de 140 heures, le Very Large Telescope de l’ESO, équipé de l’instrument MUSE couplé au système d’optique adaptative du télescope : ensemble, ces instruments forment l’un des systèmes les plus performants au monde, capable de révéler des objets que même Hubble ne peut saisir. Retrouvez à travers nos reportages l’histoire de la conception et du déploiement de cet instrument extraordinaire, ainsi qu’un portrait de son concepteur, Roland Bacon.

Communique de presse CNRS

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.